Policier touché par une flèche lors de l'attaque de Kongsberg : "C'est étrange d'être décrit comme un héros" - 3
Photo : Terje Pedersen / NTB

Le policier de 48 ans Rigoberto Villarroel n’était pas au travail lorsqu’il a été touché par une flèche à la Coop Extra à Kongsberg. Il dit qu’il est étrange d’être décrit comme un héros.

Il était 18 h 15 le mercredi 13 octobre lorsque Villarroel a franchi les portes de Coop Extra après avoir rencontré une dame à l’extérieur qui lui a dit qu’il y avait un homme avec un arc et des flèches à l’intérieur.

Il a dit à Politiforum qu’il avait d’abord pensé qu’il s’agissait d’une personne utilisant des flèches jouets. Cependant, il dit avoir rapidement compris la gravité de la situation.

Villaroel dit qu’il a immédiatement appelé la police. Dans le même temps, il est allé lui-même enquêter sur l’affaire. Il a finalement été touché par une flèche dans le dos. Malgré cela, il a aidé à l’évacuation et a gardé le contrôle d’une entrée de Coop.

Décrit comme un héros

Cinq personnes ont été tuées par l’agresseur. Au lendemain de l’incident, Villarroel a été décrit par des témoins oculaires comme un héros.

« C’est étrange. C’est une tragédie où beaucoup de gens ont été touchés par cela d’une manière beaucoup plus forte que moi. C’est un peu étrange d’être celui qui est vu comme un héros, et en même temps, de ne pas avoir souffert… et d’en sortir indemne », a-t-il déclaré à Politiforum.

Lorsqu’il est finalement arrivé à l’hôpital de Drammen, les médecins ont pu constater que la flèche n’avait touché aucun organe vital. Il a été libéré jeudi et sera initialement en congé de maladie pendant deux semaines.

Source : © NTB Norway.mw / #Norway.mw / #NorwayTodayNews

Avez-vous une astuce pour Norway.mw ? Nous voulons l’entendre. Contactez-nous à info@norwaytoday.no