Le nouveau ministre norvégien de la Défense Enoksen veut améliorer les relations avec la Russie - 3

Le gouvernement Støre a annoncé le réarmement dans le nord. Mais le ministre de la Défense Odd Roger Enoksen (SP) souhaite également entretenir les relations avec la Russie.

Vendredi, Enoksen participera à sa première réunion des ministres de la Défense de l’OTAN, une semaine seulement après l’entrée en fonction du nouveau gouvernement du Parti travailliste-centre.

Dans la perspective de la réunion, l’OTAN a expulsé huit diplomates russes qui, selon l’alliance, sont en réalité des officiers du renseignement. La Russie a répondu en fermant sa délégation permanente auprès de l’OTAN et en demandant à l’OTAN de quitter son bureau de Moscou.

En route pour Bruxelles, le ministre nouvellement nommé a pris soin de commenter l’incident. Mais l’espoir est que l’OTAN et la Russie reviendront bientôt à des relations plus normales.

« C’est avant tout un espoir », a déclaré Enoksen à NTB.

« Mais c’est un objectif pour ce gouvernement de travailler dans cette direction. »

Souvenirs « rouge-vert »

De 2005 à 2007, Enoksen a été ministre du Pétrole et de l’Énergie dans le gouvernement « rouge-vert ». À cette époque, la situation était différente, a-t-il déclaré.

« La dernière fois que j’étais ministre d’État, nous avons eu un dialogue étroit, fréquent et bon avec la Russie. Cette situation a changé pour plusieurs raisons. Mais j’espère que nous avons surmonté le pire et que nous pourrons revenir, car il est tout à fait évident qu’il est important pour la Norvège d’avoir un bon dialogue avec la Russie dans tous les domaines politiques », a-t-il déclaré.

Dans la plate-forme Hurdal, le Parti travailliste et le Parti du centre écrivent qu’ils « développeront davantage la coopération bilatérale avec la Russie dans le nord, en mettant particulièrement l’accent sur la coopération sur la mer, les ressources, le climat et les questions côtières dans la mer de Barents et l’Arctique. . « 

Dans le même temps, les deux parties promettent de « renforcer le dialogue sur la politique étrangère et de sécurité dans le nord et d’établir des lieux de rencontre communs pour discuter des défis de la politique de sécurité ».

« Nous avons un rôle régional à jouer au sein de l’OTAN dans le nord. Mais entretenir les relations avec la Russie et avoir un dialogue avec la Russie seront également importants », a déclaré Enoksen.

Renforcement dans le nord

Mais la plate-forme Hurdal indique également que le nouveau gouvernement renforcera sa capacité de défense et « la présence militaire dans le nord de la Norvège ».

Selon la déclaration, le renforcement se fera avec des contributions pertinentes de toutes les branches de la défense. Concrètement, le gouvernement promet également de déplacer des hélicoptères à Bardufoss.

Enoksen dit qu’il ne pense pas que la Russie réagira négativement. Avoir une présence dans le nord, avec des avions de surveillance, des avions de chasse, des garde-côtes et de la marine, est le travail que fait la Norvège au sein de l’OTAN, a-t-il souligné.

« Il s’agit de s’occuper du flanc nord. C’est ce que nous avons fait, et nous l’avons fait d’une manière que la Russie a respectée. Et nous avons du respect pour la façon dont la Russie fonctionne. Donc, je ne pense pas que cela soit perçu comme une sorte de provocation du côté russe », a déclaré Enoksen.

« C’est une concentration tout à fait sensée de la part de la Norvège pour renforcer la défense dans le nord. Nous pensons que c’est nécessaire.

Poursuite de la coopération avec les États-Unis

Un autre problème récurrent est la coopération de la Norvège en matière de défense avec les États-Unis. La Russie a été très critique à l’égard de cette coopération.

Le ministre de la Défense n’a pas voulu détailler la politique que le nouveau gouvernement poursuivra en ce qui concerne la présence militaire américaine en Norvège.

« Il est tout simplement trop tôt pour que je m’y attarde », a noté Enoksen.

« Mais nous faisons partie de l’OTAN et les États-Unis sont notre plus proche allié. Les États-Unis devraient continuer d’être (notre allié le plus proche); il ne devrait y avoir aucun doute à ce sujet. L’étroite coopération militaire que nous entretenons avec les États-Unis se poursuivra », a-t-il déclaré.

Source : © NTB Norway.mw / #Norway.mw / #NorwayTodayNews

Avez-vous une astuce pour Norway.mw ? Nous voulons l’entendre. Contactez-nous à info@norwaytoday.no