Le service de sécurité de la police norvégienne pense que des attaques comme celle de Kongsberg se reproduiront - 3
Photo : Torstein Bøe / NTB

Le chef de la lutte contre le terrorisme du PST pense que des incidents tels que l’attaque de Kongsberg se reproduiront. Maintenant, il lance un débat sur le risque avec lequel les gens doivent vivre dans une société ouverte.

Cinq personnes ont été tuées à Kongsberg le mercredi 13 octobre.

« Ce type d’attaque effectuée par une personne sur un coup de tête avec des moyens simples se reproduira. Dans de tels cas, l’issue de l’attaque dépend plus du temps de réponse de la police que de la mesure dans laquelle on a réussi à l’anticiper. Il n’est pas possible de garantir que vous pouvez l’arrêter », a déclaré le chef de la lutte contre le terrorisme Arne Christian Haugstøyl du Service de sécurité de la police (PST) au journal Aftenposten.

Lorsque le suspect Espen Andersen Bråthen a publié une vidéo menaçante en 2017, le PST a prévenu la police. Mais Haugstøyl fait remarquer :

« Malheureusement, de nombreuses personnes font des déclarations haineuses et menaçantes. Chaque semaine, nous recevons des informations sur un nombre incroyable de vidéos, de commentaires, de photos et de publications qui sont plus grossières et plus extrêmes que cette vidéo.

Lorsqu’on lui a demandé si le PST aurait pu faire quelque chose de différent pour empêcher ce qui s’est passé à Kongsberg, Haugstøyl a répondu :

« J’attendrai l’évaluation avant de dire quoi que ce soit à ce sujet. Mais je pense que cela force une discussion sur le risque avec lequel nous devons vivre dans une société démocratique et ouverte. »

Source : © NTB Norway.mw / #Norway.mw / #NorwayTodayNews

Avez-vous une astuce pour Norway.mw ? Nous voulons l’entendre. Contactez-nous à info@norwaytoday.no