FHI signale une large baisse des autres maladies infectieuses alors que des mesures corona étaient en vigueur en Norvège - 5

Moins de personnes ont voyagé hors du pays l’année dernière et moins de personnes sont venues en Norvège. L’Institut national de la santé publique (FHI) signale une large baisse des autres maladies infectieuses alors que les mesures corona étaient en vigueur.

Il y a eu moins de cas de maladies à transmission vectorielle en 2020 que l’année précédente. Les maladies à transmission vectorielle comprennent l’infection indirecte par, par exemple, des sangsues telles que les tiques et les moustiques.

Le nombre de cas signalés de paludisme a diminué de 76%, passant de 196 en 2019 à 48 cas en 2020. Les cas de dengue ont été réduits de 74%, selon le rapport annuel de la FHI sur les maladies infectieuses liées à l’alimentation, l’eau et animaux.

Augmentation des infections en Norvège

Les réductions les plus importantes de l’infection ont été observées dans les cas de campylobactériose, de salmonellose, d’ECEH, d’hépatite A et de légionellose.

En même temps que moins de personnes étaient infectées à l’étranger, les infections par cryptosporidiose, campylobactériose et yersiniose ont augmenté en Norvège.

Contact avec les animaux et mauvaise eau

Le FHI suggère que l’augmentation de ces maladies infectieuses est due au fait que davantage de Norvégiens se sont rendus dans la nature norvégienne à l’été 2020, en raison des restrictions de voyage à l’étranger.

« Cela peut avoir augmenté l’utilisation d’eau de mauvaise qualité en rase campagne et dans les cabanes, ainsi qu’un contact accru avec le bétail comme les vaches, les veaux et les agneaux », indique le rapport de FHI « Rapport annuel pour 2020 sur l’infection de la nourriture, de l’eau et des animaux.

Source : © NTB Norway.mw / #Norway.mw / #NorwayTodayNews

Avez-vous une astuce pour Norway.mw ? Nous voulons l’entendre. Contactez-nous à info@norwaytoday.no