L'Agence norvégienne des médicaments a reçu 1 264 rapports de troubles menstruels après la vaccination corona - 3
Photo : Stian Lysberg Solum / NTB

L’Agence norvégienne des médicaments a jusqu’à présent traité 1 264 rapports de troubles menstruels après la vaccination corona, et 99 d’entre eux ont été classés comme graves.

« Tout au long du printemps, il y a eu des rapports de temps en temps. Mais en juin, il y a eu beaucoup de rapports », a déclaré à TV 2 le médecin-chef Sigurd Hortemo de l’Agence norvégienne des médicaments.

C’est la première fois que la FHI et l’Agence norvégienne des médicaments reçoivent des informations selon lesquelles un vaccin peut provoquer des troubles de la menstruation des femmes norvégiennes.

« Les femmes qui ont signalé cela ne sont pas celles qui ont saigné un jour de plus. Certains ont dû recevoir un traitement pour arrêter le saignement, et d’autres saignent depuis des semaines », a déclaré le médecin de FHI, Lill Trogstad.

Le FHI suivra désormais 60 000 femmes âgées de 11 à 80 ans pour cartographier les schémas de saignement et obtenir des réponses fiables quant à savoir si les troubles menstruels sont dus au vaccin ou non.

« On ne peut pas exclure qu’il y ait un lien entre les troubles menstruels et le vaccin. Nous prenons ces rapports au sérieux et nous nous efforçons d’étudier toutes les connexions », a déclaré Trogstad.

Le médecin de FHI comprend que beaucoup de gens ont peur mais souligne que FHI n’a actuellement aucune preuve que les perturbations sont dangereuses ou conduisent à des changements permanents.

Source : © NTB Norway.mw / #Norway.mw / #NorwayTodayNews

Avez-vous une astuce pour Norway.mw ? Nous voulons l’entendre. Contactez-nous à info@norwaytoday.no