Ministre norvégien de la Santé Kjerkol : La coopération entre le service de santé et la police doit être évaluée - 3
Photo : Terje Bendiksby / NTB

Les incidents de Kongsberg et de Bislett ont un élément commun dans les soins de santé mentale. La coopération entre le service de santé et la police va maintenant être évaluée.

L’homme de 38 ans accusé des meurtres de Kongsberg était dans et hors des services de santé pendant de nombreuses années. L’homme de 33 ans qui a été tué par balle mardi à Bislett à Oslo a été placé en soins de santé mentale obligatoires après une attaque au couteau en 2019.

L’incident s’est produit le lendemain de la libération de l’homme en congé de courte durée d’un établissement de santé.

« De manière générale, sur la base également de l’incident de Kongsberg, j’ai eu un dialogue étroit avec ma collègue, la ministre de la Justice Emilie Enger Mehl. Nous avons commencé à examiner comment la police et les services de santé travaillent ensemble », a déclaré la ministre de la Santé Ingvild Kjerkol (AP) au journal Dagbladet.

Loi modifiée

En 2017, un amendement à la loi a rendu plus difficile l’admission de force de personnes atteintes de maladie mentale. Maintenant, Kjerkol et la ministre de la Justice Emilie Enger Mehl (SP) prennent l’initiative d’évaluer comment ce changement de loi a fonctionné.

Kjerkol a noté que le gouvernement veut augmenter la capacité de lits en psychiatrie.

Le psychiatre légiste Randi Rosenqvist était un expert dans l’affaire pénale contre l’homme de 33 ans qui a été tué par balle mardi. Elle critique fortement la qualité des services de santé psychiatrique en Norvège.

«Depuis plusieurs années, il y a eu une pression pour le moins de coercition possible en psychiatrie, et la qualité d’un hôpital se mesure par le nombre de personnes admises de force ou par le temps que les patients passent à l’hôpital. Je pense que ce sont des paramètres complètement erronés pour mesurer la qualité de la psychiatrie », a déclaré Rosenqvist à Norwegian Broadcasting (NRK) mercredi matin.

Source : © NTB Norway.mw / #Norway.mw / #NorwayTodayNews

Avez-vous une astuce pour Norway.mw ? Nous voulons l’entendre. Contactez-nous à info@norwaytoday.no