Le gouvernement norvégien révèle les points clés du nouveau programme de subventions salariales - 3

Le gouvernement norvégien a proposé un nouveau programme de subventions salariales.

Le ministre des Finances Trygve Slagsvold Vedum a présenté vendredi soir les principaux points du dispositif au parlement norvégien (Storting).

Vedum a déclaré qu’étant donné qu’il faut du temps pour conclure un nouvel arrangement solide, une proposition ne sera présentée au Storting pour examen qu’en janvier.

Superbe Balade en traineau avec des Huskies

« Et je suis sûr qu’une majorité dans cette salle obtiendra un arrangement aussi bon que possible », a déclaré Vedum.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

Faits saillants sur le régime de subventions salariales :

* Le programme s’adresse aux entreprises qui sont directement ou indirectement affectées par les restrictions corona nationales dans leur domaine d’activité, telles que les exigences de placement de table, les restrictions de bar, etc.

* Les entreprises sont considérées comme directement concernées si plus de 40 % de leur chiffre d’affaires est limité par la réglementation corona. Ils sont considérés comme indirectement touchés s’ils réalisent encore plus de 50 % de leur chiffre d’affaires dans des activités limitées par la réglementation.

* L’aide est versée aux entreprises qui peuvent documenter une baisse de chiffre d’affaires d’au moins 20 % en raison de règles strictes de contrôle des infections.

* Chaque entreprise peut recevoir jusqu’à 30 000 NOK de soutien par employé et par mois. Le montant est ajusté en fonction de l’importance du chiffre d’affaires de chaque entreprise.

* Le minimum qu’une entreprise peut être payée est de 3 000 NOK par employé et par mois.

* Chaque entreprise peut recevoir un maximum de 47 millions de NOK d’aide par mois dans le cadre du programme.

* Les entreprises qui reçoivent un soutien reçoivent un soutien pour tous leurs employés. Le régime s’applique également aux apprentis (il existe un taux distinct pour les apprentis).

* Il y a une exigence pour une interdiction de licenciement. Une entreprise qui bénéficie de subventions salariales ne peut licencier des salariés pendant la période où elle bénéficie de cette aide.

* Le régime entrera en vigueur le 1er décembre et s’appliquera initialement jusqu’en janvier 2022.

* Si les mesures strictes de contrôle des infections persistent, il peut être pertinent de prolonger la subvention salariale d’un mois, soit jusqu’en février 2022.

* Il est prévu que le portail des candidatures puisse être ouvert courant février et que les premiers paiements soient alors traités. L’administration fiscale est chargée d’administrer le régime.

* Une réserve est faite – le régime doit être conforme à la réglementation sur les aides d’État et approuvé par l’organe de surveillance de l’AELE (Esa).

Source : © NTB Norway.mw / #Norway.mw / #NorwayTodayFinance

Avez-vous une astuce pour Norway.mw ? Nous voulons l’entendre. Contactez-nous à info@norwaytoday.no