Une grande proportion de personnes qui avaient auparavant une corona ont de bons niveaux d'anticorps, selon une étude norvégienne - 3
Photo : Stian Lysberg Solum / NTB

Selon une étude de l’hôpital du sud de la Norvège et de l’hôpital Telemark, les personnes qui ont eu un coronavirus ont de bons niveaux d’anticorps un an après avoir été infectées.

La chef de projet de l’étude, la médecin-chef Anne Kristin Møller Fell à l’hôpital Telemark, a déclaré à Norwegian Broadcasting (NRK) que 96% des personnes avaient de bons niveaux d’anticorps dix à douze mois après avoir subi COVID-19.

Découvrez les Aurores Boréales

Au total, 400 personnes infectées par le coronavirus lors de la première vague ou en décembre 2020 ont participé à l’étude, qui a été menée à l’hôpital de la Norvège du Sud et à l’hôpital Telemark.

Niveaux d’anticorps

Plus de la moitié des participants à l’étude présentaient les taux d’anticorps mesurables les plus élevés lors des premiers et deuxièmes tests, dix à douze mois après l’infection.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

Des études antérieures du Royaume-Uni et des États-Unis ont montré que les gens peuvent être immunisés contre le virus pendant six à huit mois après avoir été infectés par le coronavirus.

La plupart des participants à l’étude n’étaient pas gravement malades, mais ils avaient également des anticorps.

« On sait que ceux qui tombent très, très malades ont des taux d’anticorps élevés. Il y a eu un certain doute parmi ceux qui tombent moins malades », a déclaré Møller Fell à la chaîne.

Source : © NTB Norway.mw / #Norway.mw / #NorwayTodayNews

Avez-vous une astuce pour Norway.mw ? Nous voulons l’entendre. Contactez-nous à info@norwaytoday.no