Les tatoueurs norvégiens ne sont pas autorisés à utiliser de l'encre qui a été interdite par les récentes règles de l'UE - 3

Les tatoueurs norvégiens ne seront pas autorisés à utiliser de l’encre qui a été interdite par les récentes règles de l’UE – le ministre de l’Environnement Espen Barth Eide (Ap) ne leur accordera pas d’exception.

Certains des pigments de couleur qui ont été couramment utilisés dans les tatouages ​​et le maquillage permanent ne peuvent plus être utilisés après l’entrée en vigueur des nouvelles règles de l’UE mardi. Le but des règles est de protéger les consommateurs contre les substances nocives qui peuvent provoquer des allergies, des infections ou, dans le pire des cas, des cancers ou des dommages au matériel génétique.

Les tatoueurs qui ont interdit les colorants en stock doivent les jeter. Tor André Johnsen du Parti du progrès (FRP) a réagi aux nouvelles règles en demandant au ministre du Climat et de l’Environnement s’il pouvait accorder une dérogation aux tatoueurs en Norvège.

Superbe Balade en traineau avec des Huskies

Stock d’encre actuel

« L’industrie a demandé à l’Agence norvégienne pour l’environnement une dérogation pour pouvoir utiliser le stock (d’encre) actuel. C’est important pour éviter d’avoir à jeter des stocks mais aussi pour que les clients d’aujourd’hui puissent compléter des tatouages ​​qui sont déjà en cours », a-t-il écrit.

Découvrez un magnifique Fjord

Il craint que l’industrie ne perde des clients et des ventes. Cependant, il pense que les clients devraient être informés du fait que les substances peuvent être nocives.

Aucune exception

Mais Barth Eide souligne qu’il y aura désormais des règles communes dans tout l’espace UE/EEE et que l’industrie est au courant des changements à venir depuis plusieurs années.

« Elle (les règles) doit assurer la même protection à tous les citoyens et ne peut donc pas être modifiée au niveau national. C’est la raison pour laquelle l’Agence norvégienne pour l’environnement ne peut pas accorder de dérogations pour l’utilisation d’encre existante qui n’est pas conforme à la réglementation », a-t-il écrit dans sa réponse.

L’UE a reporté l’interdiction de certaines couleurs vertes et bleues jusqu’en 2023 pour donner à l’industrie la possibilité de développer des alternatives.

Les nouvelles règles couvrent un total de 4 000 substances. Une minorité d’entre eux ont jusqu’à présent été retrouvés dans les encres de tatouage, et la plupart des substances sont incluses pour éviter qu’elles ne soient utilisées à l’avenir comme substitut d’autres substances, a souligné le ministre de l’Environnement.

Source : © NTB Norway.mw / #Norway.mw / #NorwayTodayNews

Avez-vous une astuce pour Norway.mw ? Nous voulons l’entendre. Contactez-nous à info@norwaytoday.no