Les organisations culturelles exhortent le gouvernement norvégien à déployer rapidement le certificat corona - 3

Une lettre de six des plus grandes organisations culturelles du pays aux autorités sanitaires a demandé l’utilisation temporaire des certificats corona pour aider à refleurir la vie culturelle.

200 convives un chiffre « discrétionnaire »

L’assouplissement par le gouvernement des contrôles des mesures d’infection cette semaine n’a pas fait grand-chose pour aider les acteurs du secteur culturel, selon une lettre ouverte aux autorités sanitaires cette semaine. La lettre, rédigée par six des plus grandes organisations culturelles du pays, estime que la meilleure voie à suivre consiste à utiliser temporairement les certificats corona pour faciliter la reprise des événements culturels.

Le mandat gouvernemental d’un maximum de 200 personnes, pour les événements culturels, a été évoqué dans l’émission NRK « Debate ».

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

Morten Gjelten, directeur de l’Association norvégienne du théâtre et de l’orchestre (NTO), a qualifié le chiffre de « totalement incompréhensible ». Bjørn Guldvog, directeur de la santé, a toutefois déclaré que ce nombre était « discrétionnaire » et que le gouvernement leur avait demandé « d’examiner cela de plus près… et nous le ferons, bien sûr ».

Découvrez un magnifique Fjord

La vie culturelle et les industries doivent être une priorité maintenant

Le NTO était l’une des six organisations culturelles, avec la Maison norvégienne de la culture, les organisateurs de concerts norvégiens, Virke, Creo et Spekter qui ont poussé, dans une lettre ouverte, à une large utilisation des certificats corona à usage domestique.

Hans Ole Rian, directeur général de Creo, ne comprend pas pourquoi le gouvernement a tant tardé à mettre en place des certificats corona à usage domestique.

La pluie était exaspérée par le retard dans l’utilisation des certificats corona nationaux. S’adressant au journal VG, il a déclaré que « nous avons été patients et compréhensifs, mais maintenant ce doit être notre tour. Désormais, la vie culturelle et les industries culturelles doivent être prioritaires.

Stortinget (Parlement norvégien) : des pans du secteur culturel protestent encore ici le 19 janvier. Photo : Ørn E. Borgen / NTB

Manifestation prévue le 19 janvier

Cependant, pour de nombreux acteurs de l’industrie culturelle, la limitation du public à 200 n’a pas été bien accueillie.

Karianne Jæger, productrice de Scenekvelder (qui produit des comédies musicales pour Folketeatret) a informé VG des projets de manifestations devant le Storting le 19 janvier.

Elle a déclaré que la manifestation « tenterait de rassembler toute l’industrie pour signaler que des mesures strictes de contrôle des infections étouffent le secteur culturel… maintenant, l’industrie culturelle doit se rassembler pour se battre ».

Source : © NTB Norway\.mw / #Norway\.mw / #NorwayTodayTravel

Avez-vous un conseil d’actualité pour Norway\.mw ? Nous voulons l’entendre. Contactez-nous au [email protected]