Kripos : les enfants et les jeunes en Norvège partagent de plus en plus de vidéos d'abus et de violence - 3

Selon le Kripos (le Service national d’enquête criminelle), de plus en plus de « comptes exposés » sont créés sur les réseaux sociaux, gérés par des enfants dès l’âge de 11 ans. Le contenu partagé devient de plus en plus grossier.

Le but de ces comptes est d’exposer les autres. Selon la Kripos, les conséquences pour ceux qui sont exposés via de tels comptes peuvent être très graves.

« Nous constatons que de tels comptes sont créés dans tout le pays. Ces comptes partagent des photos et des vidéos nues d’enfants, des vidéos de violence et de menaces », a déclaré Lise Matheson, chef de section au National Cybercrime Center (NC3) de Kripos.

Au fil du temps, Kripos a constaté qu’une proportion croissante du matériel partagé est devenue plus grossière. Certains des éléments partagés sur les comptes exposés sont des images ou des films sexualisés que des enfants ont volontairement produits et envoyés à quelqu’un qu’ils connaissent. Les photos ou vidéos ont depuis été partagées.

« Le partage de vidéos de violence et de matériel d’abus est illégal. La police constate que les enfants qui sont exposés à un tel partage ont du mal à aller à l’école ou à terminer leurs devoirs, sont exposés à l’intimidation, perdent des amis, souffrent d’anxiété et d’une faible estime de soi, développent des problèmes de toxicomanie et, dans des situations extrêmes, essaient de prendre leur propres vies », a déclaré Matheson.

La police constate que les administrateurs des comptes exposés sont jeunes, certains n’ayant que 11 ans. Leur motivation varie, mais l’amélioration du statut social et le gain financier grâce à la vente du compte font partie des motifs récurrents.

Les plus grands comptes ont un nombre important de followers.

Source : NTB Norway.mw / #Norway.mw / #NorwayTodayNews

Avez-vous un conseil d’actualité pour Norway.mw ? Nous voulons l’entendre. Contactez-nous au [email protected]