Rasmus Hansson de MDG nomme un cinéaste tibétain pour le prix Nobel de la paix - 3
Le cinéaste tibétain Dhondup Wangchen fait un signe de la main 4 – 5, autant de lettres que « Free Tibet » a devant des militants de l’Association de la jeunesse tibétaine en Europe, TYAE, protestant avec une banderole contre les Jeux olympiques d’hiver de Pékin 2022 sur la terrasse du Musée Olympique du Comité International Olympique, CIO, à Lausanne, Suisse, le mardi 4 janvier 2022

Rasmus Hansson a nommé une fois le réalisateur tibétain emprisonné Dhondup Wangchen pour le prix Nobel de la paix de cette année.

Hansson nomme un cinéaste qui s’est attaqué à la répression communiste chinoise au Tibet

Rasmus Hansson, membre du Parti vert (Miljøpartiet De Grønne, MDG), a nommé le cinéaste tibétain Dhondup Wangchen pour le prix Nobel de la paix 2022. Dans un e-mail adressé à NTB, Hansson a déclaré que Wangchen est « le souvenir des revendications évidentes des Tibétains en matière de droits de l’homme ».

Allez voir les Baleines en Catamaran

Wangchen, 47 ans, a été emprisonné en 2008 pour 6 ans par les autorités chinoises pour son documentaire, Laisser la peur derrière. Présentant des interviews de Tibétains ordinaires, il a été considéré comme une mise en accusation de la répression communiste chinoise au Tibet. Wangchen a fui la Chine après sa libération en 2014 et a obtenu l’asile politique aux États-Unis où il vit maintenant avec sa femme et son fils.

Hansson avait rencontré Wanghen en janvier lorsque le cinéaste est venu en Norvège pour demander aux autorités de boycotter les prochains Jeux olympiques d’hiver de 2022 à Pékin.

Superbe Balade en traineau avec des Huskies

Source : © NTB Norway\.mw / #Norway\.mw / #NorwayTodayTravel

Avez-vous un conseil d’actualité pour Norway\.mw ? Nous voulons l’entendre. Contactez-nous au info@norwaytoday.no