Les forces armées norvégiennes vont vendre des F-16 à une entreprise qui forme des pilotes saoudiens - 3

Les forces armées vendront de vieux avions F-16 à une société qui compte également l’armée de l’air saoudienne sur sa liste de clients. Le Ministère des affaires étrangères n’a pas encore délivré de licence d’exportation.

« Nous considérons positivement (le fait) que l’Agence norvégienne du matériel de défense a maintenant conclu un accord avec la société américaine Draken International », a déclaré le ministre de la Défense Odd-Roger Enoksen (SP) lorsqu’il a annoncé qu’un contrat avait été conclu pour la vente d’un maximum de douze appareils en décembre.

Cependant, la vente suppose que le ministère des Affaires étrangères délivre une licence d’exportation, ce qu’il n’a pas encore fait.

Superbe Balade en traineau avec des Huskies

Draken International possède environ 150 avions et est considérée comme la plus grande force aérienne privée au monde. La société fournit des services à l’armée américaine, plus précisément des services dits Red Air, où elle joue le rôle d’avion ennemi lorsque des pilotes des États-Unis et des pays de l’OTAN pratiquent le combat aérien.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

L’armée de l’air saoudienne figure également sur sa liste de clients. L’Arabie saoudite est entrée en guerre contre les rebelles houthis au Yémen en 2015 et, à la tête d’une coalition régionale, a mené plus de 24 000 frappes aériennes dans le pays au cours des sept dernières années.

Le Fonds de développement des Nations unies (PNUD) estimait en novembre que la guerre avait fait au moins 377 000 morts.

Déjà conscient

« Nous veillons à ce que nos clients réussissent chacune des opérations qu’ils effectuent », souligne le site Web de Draken, où la société annonce également plusieurs nouveaux postes en Arabie saoudite, notamment en tant qu’instructeurs de vol et spécialistes de la guerre électronique.

Les forces armées savent que Draken International et sa filiale vendent des services de formation à un certain nombre de pays, selon Magnus Hansvold, responsable de l’élimination des matériaux à l’Agence du matériel de défense.

« L’avion norvégien F-16, en revanche, ne peut pas être utilisé dans le cadre des services qu’ils vendent à des pays tiers, y compris l’Arabie saoudite », a-t-il déclaré à NTB.

« La formation qui sera menée avec les avions qu’ils veulent acheter à la Norvège est d’un type complètement différent, et elle se déroulera exclusivement aux États-Unis pour le compte de l’armée américaine », a déclaré Hansvold. Il a souligné que cela profitera également aux pilotes norvégiens.

Confidentialité stricte

Le ministère des Affaires étrangères n’a pas voulu répondre à la question de savoir s’il connaît les activités de Draken International en Arabie saoudite et s’il s’agit d’un facteur qui sera pris en compte lors de l’examen de la demande de licence d’exportation.

« Le ministère des Affaires étrangères ne peut pas commenter des cas individuels comme celui-ci en raison de la stricte confidentialité qui découle de la loi sur le contrôle des exportations », a déclaré la conseillère en communication Mari Bangstad à NTB.

Elle n’a pas non plus voulu dire quand une décision pourrait être attendue.

Source : © NTB Norway\.mw / #Norway\.mw / #NorwayTodayNews

Avez-vous un conseil d’actualité pour Norway\.mw ? Nous voulons l’entendre. Contactez-nous au info@norwaytoday.no