Expert sur les armes nucléaires russes : "Je suis nerveux" - 3

Il n’y a pas eu d’actions rationnelles de la part du Kremlin ces derniers temps, et cela n’augure rien de bon, selon l’un des principaux experts des armes nucléaires russes.

« Je dois être honnête, je suis nerveux », a déclaré Pavel Podvig au Guardian.

Podvig est analyste et mène un projet de recherche sur les forces nucléaires russes depuis Genève.

Découvrez les Aurores Boréales

Parmi ceux qui connaissent la question, tout le monde s’accorde à dire que l’habitude du président russe Vladimir Poutine de proférer des menaces en se référant à l’arsenal nucléaire russe est un signe de faiblesse et d’insécurité.

Découvrez un magnifique Fjord

Russie : les armes nucléaires en état d’alerte maximale

Dimanche, Poutine a annoncé qu’il plaçait les armes nucléaires russes en état d’alerte maximale. On ne sait toujours pas quelles en sont les conséquences pratiques – que cela signifie que des bombes sont chargées sur des avions, que des missiles sont mis en attente ou que des sous-marins sont envoyés en mer.

« Si je comprends bien le système, on ne peut physiquement envoyer des ordres de tir d’armes nucléaires en temps de paix car les canaux nécessaires sont déconnectés. Ce que l’ordre de Poutine peut impliquer, c’est que vous ouvriez cette possibilité », a déclaré Podvig.

Lundi, le secrétaire britannique à la Défense, Ben Wallace, a déclaré que la Grande-Bretagne n’avait constaté aucun changement pratique dans l’alignement des forces russes. Jusqu’à présent, les États-Unis, la Grande-Bretagne et la France n’ont pas déclaré qu’ils augmentaient leur préparation nucléaire.

Doctrine modifiée en 2020

Jusqu’en 2020, la doctrine nucléaire russe était que l’on n’utiliserait les armes nucléaires que « lorsque l’existence de l’État est en danger », selon le Financial Times.

Une nouvelle doctrine en 2020 a ouvert la voie à l’utilisation des armes nucléaires « pour éviter l’escalade des actions militaires et la fin de ces actions dans des conditions acceptables pour la Russie et ses alliés ».

La Russie possède entre 4 000 et 6 000 ogives nucléaires et est la plus grande force nucléaire du monde, avec les États-Unis.

Source : © NTB Norway\.mw / #Norway\.mw / #NorwayTodayNews

Avez-vous un conseil d’actualité pour Norway\.mw ? Nous voulons l’entendre. Contactez-nous au info@norwaytoday.no