Le Premier ministre Støre promet une contribution accrue à l'OTAN - 3

La Norvège apportera sa contribution afin que l’OTAN obtienne les ressources dont elle a besoin, a déclaré le Premier ministre Jonas Gahr Støre (AP) avant le sommet de crise de l’Alliance à Bruxelles.

Jeudi, les dirigeants mondiaux se réunissent pour une réunion dans la capitale belge.

En une journée, des sommets de l’UE et des sommets extraordinaires se tiendront au sein du G7 et de l’OTAN sur la guerre en Ukraine. Et lors de cette dernière réunion, le Premier ministre Jonas Gahr Støre (AP) fait également partie des participants.

Allez voir les Baleines en Catamaran

« C’est une courte réunion quotidienne pour confirmer l’unité alliée », a déclaré Støre à NTB.

Superbe Balade en traineau avec des Huskies

La Norvège renforcera sa contribution

Dans une déclaration au parlement norvégien (Storting) vendredi, Støre a annoncé que le gouvernement s’attend à « des demandes accrues pour mettre les capacités pertinentes à la disposition » de l’OTAN.

Dans le même temps, il a promis que la Norvège « renforcerait ses efforts internationaux au sein des forces de l’OTAN en Europe de l’Est et des forces opérationnelles de l’OTAN en général ».

Les coûts d’une telle augmentation des cotisations ne sont pas connus. Støre signale qu’ils seront concrétisés plus tard, dans le cadre du plan à long terme pour les forces armées que le gouvernement a promis de présenter au printemps, et dans le cadre du projet de budget de l’État pour 2023, qui sera présenté cet automne.

Mais la Norvège s’avancera, a-t-il assuré.

« La Norvège est disposée à contribuer à la pertinence de l’OTAN et dispose des ressources dont l’Alliance a besoin pour assurer la sécurité des pays membres », a déclaré Støre.

Il a souligné que la Norvège est également en mesure de contribuer davantage à l’OTAN dans le cadre du budget actuel.

En attente de conseils militaires professionnels

Le ministre de la Défense, Odd Roger Enoksen (SP), a déclaré que la Norvège n’avait jusqu’à présent reçu aucune demande spécifique de l’OTAN.

Au lieu de cela, une discussion majeure a commencé sur la manière dont les Alliés devraient répondre à l’invasion russe. Ce processus se poursuivra jusqu’au prochain sommet, qui devrait avoir lieu à Madrid, la capitale espagnole, en juin. Entre-temps, des conseils militaires professionnels seront préparés pour les Alliés.

Støre, pour sa part, a souligné que l’OTAN est une alliance de défense qui n’a pas d’objectifs offensifs.

« Mais l’OTAN doit sécuriser les États membres. Et le comportement de la Russie, l’invasion militaire d’un pays voisin, fournit une raison suffisante pour que l’OTAN réfléchisse à ce qu’il faut pour assurer la sécurité.

« Certains de nos pays membres se sentent désormais vulnérables – ceux à la frontière de la zone de guerre, qui ont une histoire qui les rend peu sûrs. Ensuite, il est de notre responsabilité – et c’est important pour nous – de pouvoir contribuer à leur assurer la sécurité. Nous le faisons déjà aujourd’hui, et il faudra peut-être en faire plus », a-t-il déclaré.

Source : © NTB Norway\.mw / #Norway\.mw / #NorwayTodayNews

Avez-vous un conseil d’actualité pour Norway\.mw ? Nous voulons l’entendre. Contactez-nous au info@norwaytoday.no