Le Parti rouge norvégien demande au gouvernement d'empêcher les crimes visant les réfugiés ukrainiens - 3

Mímir Kristjánsson, du Parti rouge (Rødt), estime que le gouvernement doit prendre des mesures pour empêcher les réfugiés ukrainiens d’être ciblés par des criminels.

Le représentant parlementaire affirme que les Ukrainiens faisaient partie des groupes les plus vulnérables de Norvège avant même la guerre.

Il demande maintenant à la ministre du Travail Marte Mjøs Persen (AP) d’expliquer ce qu’elle compte faire pour s’assurer que les criminels du secteur de la vie active n’exploitent pas les réfugiés ukrainiens, écrit le journal Aftenposten.

Découvrez les Aurores Boréales

Fair Play Bygg a déjà reçu des informations sur des tentatives d’extorsion et de fraude au centre d’accueil des réfugiés de Råde. Des tentatives ont été faites pour faire pression sur les réfugiés en échange d’argent, comme l’a écrit FriFagbevegelse plus tôt cette semaine.

Allez voir les Baleines en Catamaran

Situation vulnérable

Kristjánsson a souligné que les réfugiés sont dans une situation très vulnérable et ne connaissent pas la langue norvégienne et les règles de la vie professionnelle norvégienne.

« La Norvège a besoin de main-d’œuvre dans presque toutes les industries. Mais nous ne devons pas laisser les criminels prendre les commandes. Il est donc important que les autorités se rendent rapidement sur le terrain. Les choses indiquent que les criminels sont déjà en action », a averti Kristjánsson.

Femmes et jeunes

Kristjánsson est loin d’être le seul à s’inquiéter pour les réfugiés nouvellement arrivés. L’ONU et plusieurs organisations humanitaires ont averti les femmes et les jeunes que certains de ceux qui disent vouloir aider peuvent, en fait, être hostiles.

« Nous sommes inquiets pour plusieurs choses – les gens peuvent s’endetter, les gens peuvent se retrouver dans la prostitution, dans des relations addictives, travailler pour une faible rémunération pour rembourser la dette… Nous devons essayer d’éviter cela », a déclaré le chef de section Are Magnus Olsen dans le National. Le service de l’immigration de la police (Politiets utlendingsenhet) a déclaré à Norwegian Broadcasting (NRK).

Les crises précédentes ont montré que les criminels savent exploiter les personnes en fuite.

Source : © NTB Norway\.mw / #Norway\.mw / #NorwayTodayNews

Avez-vous un conseil d’actualité pour Norway\.mw ? Nous voulons l’entendre. Contactez-nous au info@norwaytoday.no