Une famille norvégienne sur cinq avec de jeunes enfants vit dans des conditions exiguës - 3

Seuls 6% des ménages norvégiens vivent dans des conditions exiguës. Pourtant, les citadins et les familles avec de jeunes enfants sont surreprésentés : 20 % des familles avec enfants vivent à l’étroit, tout comme 14 % des parents isolés avec de jeunes enfants, selon les statistiques du logement de Statistics Norway (SSB) pour 2021.

Les ménages multifamiliaux avec enfants connaissent le plus haut niveau d’exiguïté, comme dans le cas de plusieurs générations vivant sous un même toit. La proportion est de 29 %.

« 32 % des ménages avec trois enfants ou plus vivent à l’étroit, contre 4 % des ménages sans enfant. A Oslo, la différence est encore plus grande. 59% des ménages avec trois enfants ou plus vivent dans des conditions exiguës, contre 8% des ménages sans enfants », a déclaré Mathias Killengreen Revold du SSB dans un communiqué de presse.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

La SSB définit les maisons exiguës comme des cas où le nombre de pièces dans la maison est inférieur au nombre de personnes, où une personne vit dans une pièce ou où le nombre de mètres carrés par personne est inférieur à 25 mètres carrés.

Allez voir les Baleines en Catamaran

Les villes sont surreprésentées

Les municipalités universitaires sont également surreprésentées, selon Statistics Norway.

« 13 % vivent à l’étroit à Oslo, 11 % à Trondheim et 8 % à Bergen. À Oslo, il est le plus élevé dans les quartiers avec beaucoup de logements étudiants », a déclaré Revold.

Dans la municipalité étudiante d’Ås, pas moins de 16 % des ménages vivent dans des conditions exiguës.

Des conditions exiguës font suite à un faible revenu

24% de tous les ménages comptent des locataires, et 14% d’entre eux vivent dans des conditions exiguës. Seuls 4 % des propriétaires uniques vivent dans de telles conditions. Par ailleurs, 7 % des actionnaires ou copropriétaires vivent dans l’exiguïté. Les logements locatifs et exigus sont associés à un faible revenu.

« Les ménages à faible revenu vivent dans des conditions plus exiguës et louent plus souvent que les ménages à revenu plus élevé. Parmi le quart des ménages aux revenus les plus faibles, 13 % vivent dans l’exiguïté. Dans le quart avec les revenus les plus élevés, 2% font de même », a déclaré Revold.

Les bénéficiaires d’allocations logement ou d’aides sociales vivent dans l’exiguïté, ce qui n’est pas le cas des allocataires de la sécurité sociale de moins de 67 ans et des retraités.

Les immigrés clairement surreprésentés

28% des personnes qui ont immigré de régions telles que l’Afrique et l’Asie vivent dans des ménages avec peu d’espace. D’autre part, seuls 15 % des immigrés de l’UE/EEE et 8 % du reste de la population vivent dans des conditions exiguës.

Le SSB explique en partie la surreprésentation en disant que plus d’immigrants vivent dans des zones densément peuplées.

Source : © NTB Norway\.mw / #Norway\.mw / #NorwayTodayNews

Avez-vous un conseil d’actualité pour Norway\.mw ? Nous voulons l’entendre. Contactez-nous au [email protected]