Association norvégienne des véhicules électriques : nous travaillons à l'augmentation continue de la construction de chargeurs - 3

Mercredi, l’Association norvégienne des voitures électriques (Norsk elbilforening) a annoncé que le nombre de voitures électriques sur les routes norvégiennes avait dépassé les 500 000.

L’Association est fière de ce développement respectueux de l’environnement en Norvège et espère que le reste du monde suivra cet exemple.

À la suite de cette étape importante, La Norvège aujourd’hui tendu la main à Christina BouSecrétaire générale de l’Association norvégienne des véhicules électriques, pour savoir ce qu’elle pense de l’évolution récente de l’adoption des véhicules électriques en Norvège et des plans de l’Association pour l’avenir.

Découvrez les Aurores Boréales

NT : Selon les derniers chiffres publiés par Elbilforeningen, le nombre de voitures électriques sur les routes norvégiennes dépasse désormais les 500 000. Comment commentez-vous cette étape ?

Découvrez un magnifique Fjord

CB : Nous, les Norvégiens, et en particulier nous au sein de l’Association norvégienne des véhicules électriques, sommes extrêmement fiers de ce développement. Nous espérons que le reste du monde suivra afin que nous puissions éventuellement remplacer un parc automobile très polluant. La transition vers un parc automobile sans émissions est l’un des efforts climatiques les plus efficaces qui soient.

NT : Comment décririez-vous les conditions auxquelles les propriétaires de voitures électriques en Norvège sont confrontés aujourd’hui ?

CB : La réussite norvégienne est avant tout due à un ensemble substantiel de politiques fortes axées sur la demande, élaborées pour promouvoir les véhicules à zéro émission sur le marché. Les incitations ont été progressivement introduites par différents gouvernements et de larges coalitions de partis depuis le début des années 1990 pour accélérer la transition.

La clé est que le gouvernement taxe lourdement les ventes de voitures neuves polluantes mais ne taxe pas du tout les véhicules électriques, faisant des véhicules électriques, qui sont plus chers en raison de leurs coûts de production, une option compétitive et attrayante. En outre, le parlement norvégien a décidé que les comtés et les municipalités ne peuvent pas facturer plus de 50 % du prix des voitures à combustibles fossiles sur les ferries, les parkings publics et les routes à péage.

Le signal global est qu’il devrait toujours être économiquement avantageux de choisir des voitures à zéro et à faibles émissions. Le parlement norvégien a également décidé que toutes les ventes de voitures et de camionnettes neuves seraient à zéro émission d’ici 2025. Plus vite nous ferons passer les ventes de voitures neuves au 100 % électrique, plus vite nous y arriverons avec toutes les voitures sur la route.

En ce qui concerne l’infrastructure de recharge en Norvège, nous avons maintenant presque un réseau national de chargeurs rapides qui couvrent toutes les routes principales. Cela a été principalement construit par des entreprises commerciales avec peu de financement de l’État, mais récemment, 100 millions de NOK ont été alloués pour combler les lacunes restantes dans l’infrastructure de recharge.

De plus, nous, l’association norvégienne des véhicules électriques, travaillons à une augmentation continue de la construction de chargeurs dans les années à venir, et nous travaillons pour un mode de paiement plus simple lorsque vous rechargez votre voiture. C’est pourquoi nous avons demandé au gouvernement d’adopter une réglementation permettant aux consommateurs de payer avec une carte de crédit directement sur les chargeurs rapides. La recharge devrait être aussi simple que de faire le plein de votre voiture.

NT : Comment décririez-vous les politiques du gouvernement actuel pour accompagner ce développement ? Y a-t-il un risque de retour en arrière si l’ambition baisse ?

CB : Le gouvernement actuel travaille à l’objectif que le parlement a adopté, à savoir que toutes les nouvelles voitures devraient être sans émission d’ici 2025, mais le gouvernement actuel veut introduire une TVA sur une partie du prix des voitures les plus chères.

Nous avons longtemps mis en garde contre l’introduction trop précoce de la TVA sur les véhicules électriques, car elle peut affecter le comportement des consommateurs. Aujourd’hui, les voitures les plus chères sont souvent les voitures bien adaptées aux zones rurales de Norvège. Nous ne pensons pas que le gouvernement devrait adopter des politiques qui rendent moins attrayant le choix de voitures à émissions nulles et faibles que le choix de substituts pertinents fonctionnant aux combustibles fossiles.

NT : L’administration norvégienne des routes publiques a récemment proposé plusieurs mesures pour inciter les gens à utiliser à nouveau les transports publics. Entre autres choses, ils ont proposé des coupes dans les prestations des voitures électriques. Comment commentez-vous cette proposition ?

CB : Nous convenons qu’il est important que les gens entrent et sortent de nos villes par les transports en commun. Nous pensons que le plus grand obstacle réside dans les nouvelles habitudes qui sont apparues après la pandémie, comme l’utilisation accrue des bureaux à domicile, et non des voitures électriques.

Le paquet politique favorisant la transition vers les véhicules électriques est l’effort climatique le plus efficace qui soit, et les principaux concurrents de la voiture électrique sont les voitures à essence et diesel. Les incitations aux véhicules électriques lors de la conduite sur les routes à péage sont des incitations importantes mises en place pour encourager les gens à passer des voitures à essence et diesel aux voitures électriques.

NT : Que faut-il faire pour s’assurer que le passage aux voitures électriques en Norvège « tienne » ?

CB : Pour réussir la transition vers une flotte de voitures électriques, il doit y avoir un bon accès aux bornes de recharge à travers le pays avec des solutions de paiement simples.

Robin-Ivan Capar est contributeur et éditeur de Norway\.mw.

Source : #Norway\.mw / #NorwayTodayNews

Avez-vous un conseil d’actualité pour Norway\.mw ? Nous voulons l’entendre. Contactez-nous au info@norwaytoday.no