L'État norvégien pourrait devenir copropriétaire de SAS - encore une fois - 5
SASPhoto : Gorm Kallestad / NTB

Quatre ans après que l’État norvégien a vendu sa part dans SAS, le gouvernement pourrait réintégrer la structure de propriété de la compagnie aérienne.

Le prêt de crise de l’État à SAS pendant la pandémie peut être converti en actions, écrit le journal Dagens Næringsliv.

« C’est un fait bien connu que SAS est dans une situation exigeante. L’État norvégien est déjà indirectement un créancier de SAS par l’intermédiaire de la société utilisant le système de garantie de prêt pour l’aviation », a déclaré le département des communications du ministère du Commerce et de la Pêche à DN au nom du secrétaire d’État Halvard Ingebrigtsen (AP).

Le ministère a déclaré à E24 qu’il avait embauché la banque d’investissement ABG Sundal Collier pour fournir des conseils financiers et le cabinet d’avocats Wiersholm en tant que conseiller juridique en relation avec les problèmes financiers de SAS.

Résultats commerciaux

Mardi, SAS a présenté les résultats du deuxième trimestre 2022. Au deuxième trimestre, la compagnie aérienne SAS a enregistré une perte avant impôts de plus de 1,5 milliard de SEK.

L’entreprise négocie actuellement avec les créanciers et les syndicats pour éviter la faillite. La société tente de convertir 20 milliards de dollars de dettes en actions, y compris l’argent que l’État norvégien a versé sous forme de prêts. En décembre 2020, SAS s’est vu allouer 1,5 milliard de prêts de crise par le biais du régime de garantie de l’État norvégien à la suite de la pandémie de corona.

Jusqu’en 2018, la participation de l’État dans la compagnie aérienne était d’un peu moins de 10 %. La part de SAS a chuté de 31 % cette année et coûte désormais 88 øre.

Source : © NTB Norway\.mw / #Norway\.mw / #NorwayTodayFinance

Avez-vous un conseil d’actualité pour Norway\.mw ? Nous voulons l’entendre. Contactez-nous au [email protected]