La police enquête sur le proxénétisme organisé à Oslo lié à un réseau criminel norvégien-ukrainien - 3
Photo : Torstein Boe / NTB

Les enquêteurs pensent avoir découvert un réseau norvégien-ukrainien qui a organisé des activités de proxénétisme à Oslo.

Environ 200 femmes d’Europe de l’Est auraient été transportées en Norvège. Plus de 100 d’entre eux auraient vécu dans un immeuble à Oslo où ils auraient vendu des services sexuels à des hommes norvégiens, a déclaré la police à Norwegian Broadcasting (NRK).

Découvrez un magnifique Fjord

Les femmes auraient été amenées de l’autre côté de la frontière depuis la Suède, certaines à pied pour éviter d’être prises par des caméras. Au printemps 2021, Kripos a commencé à surveiller l’entreprise.

L’enquête a conduit la police à ce qu’ils croient être un réseau criminel organisé. Selon la police, une Ukrainienne dans la cinquantaine et son mari norvégien dans la trentaine sont les principaux intéressés dans l’affaire. Ils auraient exploité le bordel, ainsi que la publicité, le contact client et le transport. La femme et l’homme ont nié leur culpabilité pénale pour la traite des êtres humains, mais ont admis avoir proxénétisme.

Découvrez un magnifique Fjord

L’affaire comprend également plusieurs complices: une personne qui travaillait comme une sorte de gardien dans l’immeuble, deux personnes qui étaient chargées de transporter les femmes, deux personnes qui louaient un espace et une femme qui fait l’objet d’une enquête pour aide au proxénétisme. en Moldavie. Tous les complices nient toute culpabilité criminelle.

Source : © NTB Norway\.mw / #Norway\.mw / #NorwayTodayNews

Avez-vous un conseil d’actualité pour Norway\.mw ? Nous voulons l’entendre. Contactez-nous au [email protected]