Erling Haaland peut à nouveau embarrasser les critiques de pré-saison lors du match de Liverpool - 3

L’hyperbole qui entourait un mauvais jeu semble complètement folle en ce moment.

Quand Erling Haaland n’a pas réussi à marquer lors de ses débuts compétitifs à Manchester City contre Liverpool dans le Community Shield, il a fait la une des journaux. Un journal a déclaré que le Norvégien avait subi un « spectacle d’horreur » dans son arc de City. Tout cela après avoir raté une gardienne dans les derniers instants de la défaite 3-1 en lever de rideau.

Il y en avait beaucoup d’autres prêts à planter le couteau après seulement 90 minutes d’action. Certains l’avaient déjà qualifié de flop coûteux après un transfert de 51 millions de livres sterling du Borussia Dortmund.

Lire la suite: Copenhague s’engage à élaborer un plan pour arrêter le « tueur » Haaland

Comme ces critiques semblent stupides maintenant. Les statistiques de Haaland depuis ce premier match sont à peine crédibles. Il a marqué 20 buts stupéfiants pour City en seulement 13 apparitions. Ses 15 en Premier League signifient qu’il n’est qu’à neuf du total de victoires de la saison dernière établi par Son Heung-Min et Mo Salah.

Il semble également destiné, si les blessures le permettent, à battre le record des compétitions de 34 en une seule saison. Tout cela avec un énorme 29 affectations de ligue encore à jouer.

Ce dimanche, Haaland et ses coéquipiers de City se rendent à Anfield pour affronter une équipe de Liverpool qui languit à la 10e place.

L’équipe de Jurgen Klopp n’a remporté que deux des huit matches de championnat et a déjà perdu autant de matchs qu’au cours de la saison dernière. Une victoire à l’extérieur dimanche créerait un tampon de 16 points entre les deux équipes qui étaient censées se battre pour la couronne de la ligue.

Après toutes les critiques de début de saison à la suite de ce rare blanc contre Liverpool, Haaland a maintenant le cadre idéal pour marteler à quel point ces détracteurs se sont trompés et n’étaient pas à la hauteur.

A LIRE SUIVANT :