Le fondateur de Twitter présente ses excuses aux employés - 7

Le fondateur de Twitter présente ses excuses aux employés - 9

Elon Musk a finalement racheté Twitter la semaine dernière pour 44 milliards de dollars, après moult disputes et dénigrements. Musk s’est installé en tant que PDG et le lendemain de la prise de contrôle, il a commencé à licencier environ la moitié des 7 500 employés de l’entreprise.

Tout au long du week-end, d’anciens employés de Twitter du monde entier ont raconté comment ils ont vécu les licenciements. La plupart ont été avisés par courriel, et plusieurs ne savaient rien qu’ils avaient perdu leur emploi jusqu’à ce qu’ils aient subitement perdu l’accès à leur courriel et que leur carte d’accès ait subitement cessé de fonctionner.

Le co-fondateur Jack Dorsey, qui jusqu’à la semaine dernière était le patron, a présenté ses excuses aux employés ce week-end, bien sûr sur Twitter.

Dorsey écrit qu’il est responsable et que Twitter sous sa direction s’est développé beaucoup trop rapidement. Il dit qu’il comprend que beaucoup de gens sont maintenant en colère contre lui.

Musk lui-même écrit sur Twitter qu’il n’a pas d’autre choix que de réduire ses effectifs, car l’entreprise perd plus de 40 millions de NOK par jour. Il déclare que toute personne licenciée recevra trois mois d’arriérés de salaire, un mois de plus que la loi ne l’exige.

Musk a également introduit des frais d’utilisation de huit dollars par mois sur Twitter. Il s’agit d’une sorte d’abonnement premium qui, entre autres, vérifie qui vous êtes, et qui devrait donner moins d’exposition à la publicité.

Musk a dû emprunter plus de 130 milliards de NOK dans le cadre de l’acquisition. Il dépend donc de la gestion de l’entreprise avec un bénéfice solide, juste pour assurer le service des prêts et des versements.

Twitter a lutté pendant des années pour gagner de l’argent, et l’écart avec le nombre d’utilisateurs sur d’autres plateformes telles que Facebook, Instagram et Tiktok n’a fait qu’augmenter. Mais en même temps, Twitter a consolidé sa position de plate-forme sociale d’opinion la plus importante, où les élites de la politique, des affaires, du divertissement, du sport et du journalisme sont heureuses de faire connaître leurs opinions et de participer aux débats.(Conditions)Copyright Dagens Næringsliv AS et/ou nos fournisseurs. Nous aimerions que vous partagiez nos cas en utilisant des liens, qui mènent directement à nos pages. La copie ou d’autres formes d’utilisation de tout ou partie du contenu ne peuvent avoir lieu qu’avec une autorisation écrite ou dans la mesure permise par la loi. Pour plus de termes voir ici.