Whisky norvégien chez Vinmonopolet. | DN - 7

Whisky norvégien chez Vinmonopolet. | DN - 9

Il y a beaucoup d’événements passionnants sur le front du whisky en Norvège – en novembre, trois nouveaux whiskies norvégiens sont arrivés sur les étagères de Vinmonopolet.

En 2021, Det Norske Brenneri à Grimstad Eiktyrne a lancé French Oak Single Malt Countdown 3 comme le premier d’une série de whiskies à sortir en vue d’obtenir un whisky vieilli à 100% en fûts de chêne français. Maintenant, ils ont mis au point Eiktyrne French Oak Countdown 2.

Jon Bertelsen, distillateur chez Det Norske Brenneri, dit qu’il veut emmener le consommateur dans le voyage qui montre comment un whisky entièrement norvégien à partir de fûts entièrement français est créé.

Dans la version de cette année, les éléments les plus anciens datent de 2012 et plus de 80 % ont été en fûts de chêne français, mais les premières années, un type de fût différent a été utilisé.

– Ils ont une philosophie complètement différente autour du chêne en France, dit-il.

– Pour ma part, il est important d’avoir une certaine structure dans le whisky. J’obtiens cela de barils de limousine frais.

Ils ont mis en place les premiers fûts de chêne français en 2016 et dans les prochaines années, il n’y aura qu’un compte à rebours 1 avant que le whisky entièrement norvégien provenant de fûts entièrement français puisse être libéré.

Whisky d’eau salée norvégien

– Tout a commencé par le désir de pouvoir s’installer sur cette île, explique Roar Larsen, directeur général de Myken Destilleri.

Myken, une île située à 32 kilomètres au large dans le Nordland, compte douze habitants.

– Il fallait qu’on ait de quoi vivre, et comme aucun de nous ne connaissait rien au poisson, il fallait trouver autre chose. Alors distiller du whisky était la moins mauvaise idée, dit-il en riant.

Avec cinq employés, la distillerie est devenue une entreprise phare de l’île et la production se compose de divers whiskies et gins.

En tant que jeune distillerie, il y a actuellement un nombre limité de bouteilles lancées pendant qu’elles constituent le stock de fûts.

– Nous avons une tradition de nommer de manière à ce qu’elle soit liée aux fûts que nous avons utilisés, dit Larsen.

– Et il y a aussi l’artisanat traditionnel Direct la flamme, c’est-à-dire le propane, qui brûle sous nos alambics. Lent et silencieux.

Ce n’est pas seulement l’emplacement loin dans l’écart de la mer qui est unique. Larsen dit qu’ils utilisent de l’eau de mer dessalée dans la production.

– Je pense que nous sommes les seuls à distiller du whisky, à faire ça, dit-il.

Soft French Connection 7 YO Single Malt Whisky tire son nom du fût de cognac de 400 litres dans lequel il a vieilli pendant quatre ans. Pendant les trois premières années, des fûts de bourbon américain ont été utilisés.

Les deux fûts ont donné au whisky un caractère distinctif.

Chêne vierge

Le troisième nouveau whisky sur les étagères en novembre est Gjoleid Mesterens Uvalgte 8 YO American Virgin Oak d’Arcus.

L’année dernière, le Master’s Chosen 10 ans est arrivé, vieilli en fûts de sherry et de bourbon, tandis que celui de cette année a été vieilli en fûts de chêne américain neuf.

Le résultat est un whisky avec beaucoup de chêne et une finale douce.

* (Conditions)Copyright Dagens Næringsliv AS et/ou nos fournisseurs. Nous aimerions que vous partagiez nos cas en utilisant des liens, qui mènent directement à nos pages. La copie ou d’autres formes d’utilisation de tout ou partie du contenu ne peuvent avoir lieu qu’avec une autorisation écrite ou dans la mesure permise par la loi. Pour plus de termes voir ici.