L'argent des petits actionnaires n'est-il pas aussi bon que celui des pros ? - 5

Lorsqu’une société cotée a besoin de lever des fonds, les règles sont limpides. En principe, tous les propriétaires doivent avoir des chances égales de contribuer plus d’argent. Une analyse de Nordnet montre que ce n’est pas la réalité. Lorsque les entreprises d’Oslo Børs lèvent des fonds par le biais d’une soi-disant émission d’actions, ce sont presque toujours uniquement les plus gros actionnaires qui se voient proposer de participer – ou les investisseurs les plus en vue du marché (ou le mouton cloche si vous préférez).

Nous en parlons dans l’épisode de cette semaine de Finansredaksjonen.

Écoutez l’épisode ici :

Ces dernières années, il y a eu un afflux record de nouveaux investisseurs privés à la Bourse d’Oslo. Le nombre d’actionnaires privés dans les sociétés cotées en bourse a atteint un demi-million. Très peu d’entre eux sont contactés par Flyr ou XXL ou d’autres sociétés lorsqu’ils ont besoin de lever des fonds dans une émission.

C’est complètement contraire à ce qui est stipulé dans la législation, où l’émission préférentielle (que tous les actionnaires existants se voient offrir de nouvelles actions) devrait être la norme. Il est compréhensible que les entreprises préfèrent avoir des émissions destinées à un cercle plus restreint d’investisseurs aux poches profondes. Cela prend moins de temps et vous évite un processus long et coûteux avec beaucoup d’administration et de pression sur le cours de l’action avant que l’argent ne soit sur le compte.

Lorsque les entreprises d’Oslo Børs doivent lever des fonds, les plus riches sont les premiers à faire la queue : – C’est perçu comme injuste

dnPlus

Oslo Børs se lave les mains et estime qu’ils ne devraient pas être une « police de l’égalité de traitement ». Finanstilsynet pense qu’ils devraient l’être. Et c’est là que se situe la question pour l’instant.

(Conditions)Copyright Dagens Næringsliv AS et/ou nos fournisseurs. Nous aimerions que vous partagiez nos cas en utilisant des liens, qui mènent directement à nos pages. La copie ou d’autres formes d’utilisation de tout ou partie du contenu ne peuvent avoir lieu qu’avec une autorisation écrite ou dans la mesure permise par la loi. Pour plus de termes voir ici.