La Norvège augmente son soutien à la réponse aux crises de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO). Ce financement permettra à la FAO d’aider rapidement les populations à maintenir leur production alimentaire dans les situations de crise.

Le maintien de la production alimentaire locale en temps de crise sauve des vies. C’est aussi une forme efficace d’aide au développement. Chaque dollar que nous dépensons pour protéger les moyens de subsistance des populations rurales nous permet d’économiser environ dix dollars en aide alimentaire humanitaire », a déclaré Anne Beathe Tvinnereim, ministre du développement international.

La guerre illégale menée par la Russie en Ukraine a des ramifications mondiales majeures et suit de près une pandémie qui a perturbé les économies de nombreux pays en développement. De plus en plus de personnes souffrent de la faim et de la pauvreté, en particulier dans certaines régions d’Afrique et du Moyen-Orient, en raison de l’escalade des prix de l’énergie et des engrais. La sécurité alimentaire est en outre menacée par des phénomènes météorologiques extrêmes de plus en plus fréquents dus au changement climatique.

En mars, une large majorité du Parlement norvégien a alloué 5 milliards de couronnes norvégiennes supplémentaires pour 2023 afin de fournir une assistance aux pays en développement gravement touchés par la guerre en Ukraine. Une partie de ce financement est maintenant utilisée pour fournir une contribution supplémentaire de 250 millions de couronnes norvégiennes au Fonds spécial de la FAO pour les activités d’urgence et de réhabilitation (SFERA). Cela correspond à environ 24 millions de dollars.

**Soutien au maintien de la production alimentaire pendant les crises **

Le financement de la Norvège permet à la FAO d’aider environ 600 000 personnes souffrant d’insécurité alimentaire en leur fournissant des intrants agricoles, des fournitures pour le bétail, des intrants de pêche et une assistance en espèces.

Le soutien à la production alimentaire est un moyen rentable de prévenir la faim. En Somalie, avec un programme de culture de 200 USD, un agriculteur peut produire suffisamment de sorgho pour couvrir les besoins céréaliers du ménage pendant un an, pour une valeur de 960 USD, en plus de légumineuses et de légumes nutritifs à consommer et à vendre.

Soutien norvégien à la FAO

La FAO est l’un des partenaires les plus importants de la Norvège dans ses efforts pour promouvoir la sécurité alimentaire et la production agricole à long terme dans le monde. Le financement flexible de la Norvège à la SFERA aide la FAO à fournir une assistance rapide pour maintenir la production agricole dans les situations de crise.

Le Fonds spécial pour les activités d’urgence et de réhabilitation a été créé en 2004. L’objectif est de promouvoir une réponse plus rapide et plus flexible aux crises humanitaires afin de minimiser le temps nécessaire pour apporter de l’aide à ceux qui en ont le plus besoin. Les allocations norvégiennes à ce fonds ont été utilisées dans les zones touchées par les tremblements de terre en Syrie et en Turquie pour fournir des semences et faciliter la réparation des équipements endommagés afin que les agriculteurs ne manquent pas la saison des semailles.