Une ferme solaire norvégienne au service des pouvoirs publics et des entreprises - 7

Scott Vlaun (à gauche), directeur exécutif du Center for an Ecology-Based Economy, et Sarah Carter, membre du conseil municipal de Norway, ont coupé le ruban pour lancer les opérations de la ferme solaire communautaire de Norway, un projet destiné à réduire les dépenses énergétiques de la ville de Norway et d’autres entreprises et organisations locales. UGE International, le promoteur et l’opérateur du projet, était représenté par Tyler Adkins (deuxième à partir de la droite) et Cece Carey-Snow, membres du personnel d’UGE. Nicole Carter / Advertiser Democrat

NORWAY – La ville de Norway et le Centre pour une économie basée sur l’écologie ont ajouté une nouvelle entreprise à leur collaboration en cours pour développer une infrastructure durable et alternative au sein de la communauté locale.

La ville de Norway, représentée par Sarah Carter, Selectman, et Scott Vlaun, du CEBE, ont organisé une cérémonie d’inauguration avec le développeur solaire UGE International, mercredi dernier, pour célébrer un nouveau projet énergétique communautaire, destiné à fournir de l’énergie aux entreprises et institutions locales.

La ferme solaire communautaire de Norvège se distingue des autres champs énergétiques à plusieurs égards.

Tout d’abord, au lieu de développer un paysage ouvert et vierge, cette installation a été construite sur un terrain « en friche ». Le site se trouve sur Brown Street en Norvège et est l’ancienne décharge de la ville. Il ne peut être utilisé à des fins résidentielles ou commerciales, mais il est sûr pour l’exploitation d’un système de production d’électricité. UGE international, qui sera également l’opérateur du projet, loue le site à la ville, ce qui permet de dégager des revenus et de soulager le contribuable d’une propriété qui, autrement, constituerait un passif.

« Je trouve poétique l’idée que nous nous trouvions ici sur une décharge publique le long de la rivière Little Androscoggin », a déclaré M. Vlaun à la foule réunie pour célébrer la ferme solaire et visiter les lieux. « Nous l’avons transformée en quelque chose qui aura un impact écologique positif pendant les 35 prochaines années. Elle soutiendra les entreprises locales.

« Nous avons commencé à parler en 2019 de l’idée d’utiliser la décharge pour lutter contre le changement climatique.

« Nous avions cette vision de la transformer en quelque chose dont la ville bénéficierait ».

Un autre élément de la nouvelle ferme solaire est qu’elle a pour but d’aider spécifiquement les organisations à réduire leur dépendance à l’égard des combustibles fossiles. La ville de Norway fera fonctionner ses activités grâce à l’énergie produite. De petites entreprises comme Gemini Cafe & ; Bakery à Bethel, à 25 miles au nord de Norway, se sont déjà inscrites. Le Maine School Administrative District 17, qui fait actuellement l’objet d’un audit énergétique, aura également la possibilité d’utiliser le système.

« Sarah Carter, conseillère municipale de la ville de Norway, a ajouté dans son allocution : « Ce qui distingue Norway, ce sont nos partenariats solides avec des organisations communautaires telles que le CEBE. « Nous ne sommes pas des experts. Les gens viennent nous présenter leurs idées, nous les écoutons et nous trouvons la meilleure façon d’avancer.

« Je tiens à remercier chaleureusement la CEBE. Ce n’est qu’un des nombreux projets qu’ils mènent pour faire avancer les idées, afin que la Norvège devienne l’endroit incroyable qu’elle est ….. Les membres de notre communauté ont un grand sentiment de fierté et cela vient des relations solides que nous entretenons avec nos organisations et nos entreprises locales.

La ferme solaire communautaire de Norway compensera chaque année plus de 1 000 tonnes de CO2, soit l’équivalent de 150 000 gallons d’essence.