Les Norvégiens se préparent à de nouvelles inondations et destructions après des jours de fortes pluies - 3

COPENHAGUE, Danemark (AP) – Les sauveteurs ont évacué jeudi des zones inondées du sud-est de la Norvège et les habitants se sont préparés à de nouveaux glissements de terrain et inondations, alors que les rivières gonflées par des jours de fortes pluies ont charrié de grandes quantités d’eau à travers le paysage montagneux.

Les personnes vivant près des cours d’eau ont été mises à l’abri, retirant leurs biens de leurs maisons et déplaçant leurs voitures sur des terrains plus élevés. Des hélicoptères étaient prêts à intervenir pour aider les gens à quitter les zones reculées, tandis que des bénévoles ont apporté leur aide dans des villes comme Hønefossen.

La rivière Begna, qui traverse la ville, est sortie de son lit jeudi et, par crainte de glissements de terrain, la municipalité a annoncé une évacuation. Quelque 200 personnes ont été transportées dans des bus vers un hôtel voisin, avec l’aide de la Croix-Rouge et de la défense civile.

« Mince, c’est grave. Je ne pense pas que tout le monde comprenne la quantité d’eau dont nous parlons. Le pic est loin d’être atteint. Il y en aura encore plus lorsque les écluses seront ouvertes », a écrit Tone Velo, un habitant de la région, sur Facebook.

Les autorités n’ont pas fourni de décompte national des personnes évacuées, mais la chaîne de télévision norvégienne NRK a indiqué que le nombre de personnes évacuées s’élevait à au moins 4 000.

L’estimation initiale des dégâts était de 1 milliard de couronnes (près de 100 millions de dollars), selon le Norwegian Natural Perils Pool, un organisme de réglementation des assurances.

« Nous nous attendons à ce que les rapports sur les dommages soient beaucoup plus nombreux à l’avenir », a déclaré la porte-parole Stine Neverdal, soulignant que les chiffres étaient préliminaires.

Bien que la pluie ait pratiquement cessé, les autorités affirment que les inondations devraient se poursuivre au moins jusqu’à vendredi. Les routes principales et les lignes ferroviaires risquent d’être fermées pendant plusieurs jours.

Ces inondations catastrophiques, parmi les pires que le pays scandinave ait connues ces dernières années, ont été provoquées par des jours de fortes pluies estivales.

En 2020, 10 personnes ont été tuées dans un glissement de terrain à Ask, un village au nord d’Oslo, dans l’un des pires glissements de terrain de l’histoire moderne de la Norvège. En 1893, un glissement de terrain dans le centre du pays avait tué 116 personnes.

Mercredi, un rupture partielle d’un barrage après que le plus grand fleuve de Norvège a débordé et franchi la structure. Les communautés situées en aval ont été évacuées et aucune victime n’a été signalée. La police a déclaré que la situation au barrage faisait l’objet d’une évaluation continue mais que, depuis jeudi, elle n’était plus considérée comme critique.

On craignait qu’un pont ferroviaire sur la rivière Lågen ne s’effondre en raison de l’important volume d’eau, mais les responsables des chemins de fer ont déclaré jeudi qu’il était désormais stable. Tout le trafic sur le pont a été interrompu lundi.

Pour la première fois en 35 ans, le populaire festival en plein air Peer Gynt se terminera deux jours plus tôt, vendredi, en raison des inondations, selon son directeur général, May Brit Støve.

Cet événement de neuf jours propose de la danse, des concerts, des expositions d’art et bien d’autres choses encore. Il se déroule dans une vallée pittoresque près de Lillehammer, qui a accueilli les Jeux olympiques d’hiver de 1994. Le festival existe depuis 1989.

La tempête Hans s’abat sur le pays a frappé l’Europe du Nord à partir de lundi, causant des dégâts et des perturbations en Norvège, au Danemark, en Suède, en Finlande, en Lituanie, en Estonie et en Lettonie. Des ferries ont été annulés, des vols ont été retardés, des routes et des rues ont été inondées, des personnes ont été blessées par des chutes de branches et des milliers de personnes sont restées sans électricité. Le sud-est de la Norvège a été particulièrement touché.

Le chef de la police norvégienne par intérim, Håkon Skulstad, a déclaré que « la situation est grave et ne cesse d’évoluer ».

Jeudi, la Direction norvégienne des ressources en eau et de l’énergie a relevé son alerte aux inondations et aux glissements de terrain d’orange à rouge pour certaines parties du sud de la Norvège.

Les membres de la famille royale norvégienne devaient se rendre dans certaines des zones touchées : Le roi Harald et la reine Sonja vendredi et son fils, le prince héritier Haakon, samedi.

Dans la Suède voisine, certaines parties du port de la deuxième ville du pays, Goteborg, sont restées inondées. Les routes et les lignes ferroviaires de la région ont été fermées à cause de l’eau.

L’Institut météorologique et hydrologique suédois a émis des alertes orange – le deuxième niveau le plus élevé – en raison d’un risque d’inondation dans certaines parties du pays le long de la frontière avec la Norvège.