5 façons pour les Américains de s'installer en Norvège en 2024 - 3

Qu’ils soient motivés par le désir de renouer avec leur héritage ou par la recherche d’un niveau de vie plus élevé, les Américains continuent de se tourner vers la Norvège pour poursuivre le rêve scandinave.

S’installer en Norvège est relativement simple pour les citoyens de nombreux pays européens en raison des règles de l’UE en matière de libre circulation. Bien que la Norvège ne soit pas membre de l’UE, son appartenance à l’Espace économique européen (EEE) ouvre cette possibilité.

Pour les citoyens américains, la procédure est plus difficile, mais elle est loin d’être impossible. Selon les données officielles de Statistics Norway, plus de 10 000 citoyens américains vivaient en Norvège en mars 2023. Environ un quart d’entre eux vivent dans la capitale, Oslo.

L’immigration est un domaine complexe qui comporte de nombreuses considérations. Voici cinq voies d’accès courantes pour les citoyens américains souhaitant s’installer en Norvège. Pour plus de détails sur ces cinq voies et sur d’autres options, consultez la Direction norvégienne de l’immigration (UDI).

Emploi

Pour la plupart des personnes qui n’ont pas de liens familiaux avec la Norvège, la première voie d’accès à la résidence est l’obtention d’un permis de travail. Mais cela est plus compliqué que de simplement postuler à une offre d’emploi.

En effet, vous n’êtes pas seulement en concurrence avec les 5,5 millions d’autres résidents norvégiens. Vous êtes également en concurrence avec des centaines de millions de personnes de toute l’Europe, pour lesquelles les employeurs norvégiens disposent d’une voie d’embauche beaucoup plus facile.

Les citoyens des pays de l’UE/EEE n’ont pas besoin de permis de travail pour travailler en Norvège. En revanche, pour qu’une entreprise norvégienne puisse embaucher un citoyen américain, il faut passer par une longue procédure de demande de permis de travail, qui comprend des exigences salariales minimales.

Bien qu’il y ait toujours des exceptions, pour recevoir une offre d’emploi réaliste en tant qu’Américain, vous devrez travailler dans un secteur souffrant d’une pénurie de main-d’œuvre en Norvège, ou disposer de compétences importantes et/ou d’un profil substantiel dans votre secteur.

Contrairement à de nombreux pays où il est courant de travailler à l’étranger, la maîtrise de l’anglais n’est pas un avantage, car tous les Norvégiens en âge de travailler parlent couramment l’anglais à des degrés divers.

Cela exclut également une grande partie du marché de l’enseignement de l’anglais en tant que langue étrangère, qui n’est pas très important en Norvège. Cela dit, les écoles internationales sont populaires et les professeurs d’autres matières sont recherchés dans le monde entier.

Transfert interne

L’une des voies d’entrée possibles en Norvège est de travailler pour une entreprise internationale ayant des activités en Norvège. C’est notamment le cas dans les secteurs du pétrole et du gaz, de l’énergie, des TIC et de la marine. Dans ce cas, la voie la plus facile est de proposer votre candidature pour un transfert interne.

Une fois que vous aurez acquis une expérience de travail en Norvège sur votre CV, il vous sera plus facile de trouver d’autres postes.

L’avantage d’une mutation au sein d’une entreprise internationale est que, dans la majorité des cas, l’anglais sera la langue de travail. L’apprentissage du norvégien sera essentiel si votre séjour s’inscrit dans la durée, mais l’absence d’attentes lors de l’embauche initiale est un grand avantage.

Travail indépendant

Compte tenu de la proportion relativement élevée de travailleurs indépendants aux États-Unis, la création d’une entreprise peut sembler une option attrayante. Cependant, une fois de plus, les réglementations de l’UE constituent un obstacle important.

Les citoyens européens peuvent s’enregistrer en tant qu’indépendants pour s’installer en Norvège, mais tous les autres ont besoin d’un permis de travail, et les conditions d’obtention sont strictes. Cela ne s’applique d’ailleurs qu’au travail indépendant. Les permis de séjour ne sont pas automatiquement accordés aux personnes qui créent une société à responsabilité limitée.

Les candidats doivent avoir des qualifications éducatives en rapport avec l’entreprise qu’ils envisagent de créer et être en mesure de prouver qu’ils prévoient des bénéfices d’au moins 28 000 dollars au cours de la première année. Ce chiffre peut sembler modeste, mais il doit être atteint au cours de la première année, faute de quoi le permis de travail ne sera pas renouvelé.

Enfin, le comté dans lequel vous avez l’intention de vous installer a également son mot à dire dans la décision. Il est invité à indiquer si les compétences sont requises dans la région et si les revenus estimés sont réalistes. Cela signifie qu’il peut être plus facile d’obtenir un permis de travail indépendant dans des régions plus éloignées, comme le nord de la Norvège, que dans de grandes villes comme Oslo ou Bergen.

Étudier en Norvège

L’introduction récente de frais de scolarité pour les ressortissants de pays non membres de l’UE ou de l’EEE a entraîné une baisse considérable de la demande de places dans les universités pour les étudiants étrangers au cours de l’année écoulée. Il est donc un peu plus facile qu’avant d’obtenir une place dans une université norvégienne, mais c’est plus cher.

Les universités norvégiennes proposent une grande variété de programmes de master enseignés en anglais, allant de sujets généraux tels que l’ingénierie à des spécialités scandinaves telles que les études sur Ibsen à l’université d’Oslo et de nombreux sujets liés à l’Arctique à l’université arctique de Norvège à Tromsø.

Si cela n’est pas un obstacle, étudier en Norvège est l’un des moyens les plus faciles d’obtenir un permis de séjour. Celui-ci est généralement accordé sur présentation d’une place confirmée dans une université norvégienne.

Bien que le permis de séjour ne soit valable que pendant la période d’études, le temps passé en Norvège devrait faciliter la recherche d’un futur emploi et donc l’obtention d’un permis de travail.

Relations &amp ; Famille Immigration

Si vous entretenez une relation à long terme avec un citoyen norvégien ou un non-Norvégien résidant légalement en Norvège, vous pouvez demander un permis d’immigration familiale, même si vous n’êtes pas mariés.

Cette procédure est souvent utilisée par les partenaires des personnes qui obtiennent un permis de séjour en Norvège, mais elle est également utilisée par les personnes qui ont vécu avec un Norvégien dans un autre pays.

Les deux parties doivent être âgées de plus de 18 ans et avoir l’intention de vivre ensemble en Norvège. Si le couple n’est pas marié et n’a pas l’intention de se marier dans l’immédiat, il doit avoir vécu ensemble pendant au moins deux ans ou attendre un enfant.

Il existe de nombreuses autres sous-catégories de permis d’immigration familiale, par exemple les personnes dont l’un des parents était norvégien à leur naissance. Cependant, il ne suffit pas d’avoir des origines norvégiennes.

Planifiez d’abord une visite plus longue

Avant de vous engager à déménager, il est judicieux de prévoir un séjour prolongé dans le pays, même si vous l’avez déjà visité.

PLUS D’INFORMATIONS SUR FORBES5 bonnes raisons de visiter la Norvège en 2024

Séjournez dans un endroit hors des sentiers battus et à une période de l’année moins fréquentée, et vous aurez une appréciation plus réaliste de la vie quotidienne en Norvège que de l’expérience touristique.

Suivez-moi sur Twitter. Consultez mon site web ou certains de mes autres travaux ici.