Le procès d'un homme accusé d'une fusillade meurtrière lors d'un festival LGBTQ+ à Oslo s'ouvre en Norvège. - 3

COPENHAGUE, Danemark (AP) – Le procès d’un homme accusé de terrorisme aggravé pour la fusillade meurtrière lors d’un festival LGBTQ+ dans le quartier nocturne d’Oslo s’est ouvert mardi en Norvège.

Deux personnes ont été tuées et neuf autres grièvement blessées dans cette fusillade. la fusillade sur trois sitesprincipalement à l’extérieur du London Pub, un bar gay populaire, le 25 juin 2022.

Le procureur Sturla Henriksbø a déclaré que Zaniar Matapour, 44 ans, aurait tiré 10 coups de feu avec une mitrailleuse et huit coups de feu avec une arme de poing dans la foule. Matapour, citoyen norvégien originaire d’Iran, avait prêté serment d’allégeance au groupe État islamique, a indiqué M. Henriksbø.

Matapour a été arrêté par des passants. À la suite de l’attentat, une parade des fiertés a été annulée, la police déclarant qu’elle ne pouvait pas garantir la sécurité.

Matapour a refusé de s’exprimer aux enquêteurs. S’il est reconnu coupable, il risque 30 ans de prison.

Au tribunal de district d’Oslo, Matapour a demandé au juge pourquoi le procès se tenait pendant la période musulmane. mois de jeûne musulman du Ramadan. Le juge Eirik Aass a répondu que « je n’ai pas perçu de conflit dans la conduite de l’affaire même si c’est le Ramadan ».

Henriksbø a déclaré que Matapour était né en Iran de parents d’origine kurde. La famille s’est réfugiée en Norvège lorsqu’il avait 12 ans.

La fusillade a choqué la Norvège, dont le taux de criminalité est relativement faible, mais qui a connu des attaques de loups solitaires au cours des dernières décennies, dont l’une des pires fusillades de masse en Europe. En 2011, un extrémiste de droite a tué 69 personnes sur l’île d’Utoya après avoir fait exploser une bombe à Oslo qui a fait huit morts.