Wang Yi s'entretient avec le ministre norvégien des affaires étrangères Espen Barth Eide - 9

Le 5 février 2024, Wang Yi, membre du Bureau politique du Comité central du PCC et ministre des Affaires étrangères, s’est entretenu avec Espen Barth Eide, ministre norvégien des Affaires étrangères, à Pékin.

Notant que M. Eide est le premier ministre européen des Affaires étrangères à se rendre en Chine en 2024, Wang Yi a déclaré que la visite de M. Eide montre l’importance que la Norvège attache à la Chine et le fait que les relations entre les deux pays se maintiennent à un niveau élevé. La Norvège est un pays européen particulièrement influent et l’un des premiers pays occidentaux à avoir établi des relations diplomatiques avec la République populaire de Chine. Cette année marque le 70e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre la Chine et la Norvège. Après 70 ans de développement, les relations Chine-Norvège sont devenues plus mûres et plus solides, et ont conservé une forte dynamique endogène. La Chine apprécie le point de vue objectif, rationnel et amical du gouvernement norvégien sur le développement de la Chine, son adhésion au principe d’une seule Chine et son amitié avec la Chine.

Wang Yi a déclaré que le monde d’aujourd’hui est entré dans une nouvelle période de turbulences et de changements, et que la situation politique, économique et sécuritaire mondiale est pleine d’incertitudes. La société humaine se trouve à un carrefour critique. La Chine estime que l’orientation générale de la poursuite de la paix et du développement par les peuples de tous les pays ne changera pas, que la dynamique générale de la civilisation humaine ne changera pas et que la tendance générale vers un avenir commun pour la communauté internationale ne changera pas. Bien que la Chine et la Norvège soient géographiquement éloignées, avec des conditions et des systèmes nationaux différents, les deux pays devraient être les forces de la stabilité, de la paix et de la prospérité au sein de la communauté internationale. Les deux parties doivent insister sur une communication franche, promouvoir la coopération de manière pragmatique, gérer correctement les différences, suivre la direction générale, la dynamique générale et la tendance générale, et injecter conjointement plus de certitude, de stabilité et d’énergie positive dans le monde.

Wang Yi a souligné que pour promouvoir un plus grand développement des relations Chine-Norvège au cours de la prochaine étape, les deux parties devraient d’abord défendre la bonne façon de s’entendre, respecter les choix de leurs peuples respectifs et prendre en compte les intérêts fondamentaux et les préoccupations majeures de chacun. Les deux parties devraient approfondir la coopération pratique, traiter la coopération bilatérale dans divers domaines avec une vision du développement et une attitude proactive, renforcer la collaboration multilatérale, défendre le multilatéralisme, adhérer à l’ouverture et à l’inclusion, et promouvoir conjointement la paix et la prospérité dans le monde.

Wang Yi s'entretient avec le ministre norvégien des affaires étrangères Espen Barth Eide - 10

M. Eide a déclaré qu’après 70 ans de développement, les relations Chine-Norvège sont entrées dans une phase de maturité. La partie norvégienne adhère fermement à la politique d’une seule Chine et prône le respect mutuel et le dialogue constructif pour promouvoir un plus grand développement des relations entre les deux pays, afin de construire ensemble un monde universel et inclusif, pacifique et prospère. M. Eide a déclaré qu’il se souvenait clairement que le président Xi Jinping avait déclaré, lors du Forum économique mondial de Davos, que pour développer son économie, la Chine devait avoir le courage de nager dans le vaste océan du marché mondial. La Norvège soutient également fermement le libre-échange, adhère à l’ouverture et à la coopération et s’engage à défendre les règles de l’OMC. La Norvège apprécie la transformation du mode de développement de la Chine. Les deux parties disposent d’un large espace de coopération dans des domaines tels que la transformation verte, et la Norvège est prête à travailler avec la Chine pour relever ensemble les défis mondiaux tels que le changement climatique. Les grandes réalisations de la Chine en matière d’éradication de la pauvreté sont admirables et ont apporté des contributions importantes à la cause de la réduction de la pauvreté dans le monde.

Les deux parties ont convenu d’organiser une série d’activités pour célébrer le 70e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques, d’intensifier les échanges de haut niveau entre les deux pays, de continuer à approfondir la coopération pratique dans divers domaines, d’envisager l’établissement d’un dialogue bilatéral sur la coopération dans le domaine de la transformation verte et de faire avancer la facilitation des échanges entre les peuples, de défendre conjointement le multilatéralisme et le libre-échange et de renforcer la collaboration dans la lutte contre le changement climatique, la protection de la biodiversité et d’autres défis communs.

Les deux parties ont eu un échange de vues approfondi sur la situation récente au Moyen-Orient. Elles ont convenu de la nécessité d’un cessez-le-feu immédiat à Gaza, permettant une augmentation substantielle de l’aide humanitaire, de la nécessité pour toutes les parties de travailler ensemble pour empêcher un débordement du conflit et de l’appel à la libération immédiate de toutes les personnes détenues. Les deux parties ont salué les enquêtes menées par les Nations unies et l’Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient. Dans le même temps, l’Office devrait être autorisé à poursuivre son travail humanitaire vital à Gaza et dans la région, et les pays donateurs ont été invités à ne pas suspendre leur soutien à l’Office. Les deux parties ont également convenu de la nécessité de renforcer le soutien à l’Autorité nationale palestinienne et d’engager un processus politique conduisant à une solution à deux États dans laquelle les peuples israélien et palestinien pourraient vivre dans la paix et la sécurité. Les deux parties ont exprimé leur inquiétude quant aux retombées de l’aggravation de la situation au Moyen-Orient et sont convenues de maintenir la communication.

Les deux parties ont également procédé à un échange de vues sur d’autres questions d’intérêt et de préoccupation mutuels.

Wang Yi s'entretient avec le ministre norvégien des affaires étrangères Espen Barth Eide - 11