Les navires retardés peuvent coûter cher à la Marine - 5
Jørn-Henning Eggum, leader du FellesforbundetOSLO. Jørn-Henning Eggum, leader de Fellesforbundet.Photo : Heiko Junge / NTB scanpix

Les plus gros navires jamais construits par la Marine sont en cours de construction en Corée du Sud, mais il y a eu des retards dans la production et l’armée envisage de demander plus d’argent au Parlement.

L’ancienne division chantier naval de Bergen Group a participé au concours pour la mission de construction du nouveau navire logistique « Maud » qui mesure 183 mètres de long et 26 mètres de large.
L’armée, cependant, a choisi de passer une commande d’un milliard à Daewoo Shipbuilding and Marine Engineering (DSME) en Corée du Sud, écrit Dagens Næringsliv.
Maintenant, il s’avère que le chantier a plusieurs mois de retard. De plus, l’évolution des taux de change rend nécessaire l’augmentation du financement du projet. Le montant initial du contrat était de 1,32 milliard de t.
– DSME a signalé quelques retards, mais le navire sera lancé au cours de l’été puis les tests commenceront. Les retards sont estimés à environ quatre mois, selon la directrice de l’information Marianne Øiahals dans Equipements militaires.
Le nouveau navire, qui soutiendra et réapprovisionnera les forces maritimes, sera deux fois plus grand que les frégates. Selon Øiahals, le projet a jusqu’à présent été achevé dans les limites du coût initialement prévu.
Le leader de Fellesforbundet, une division du syndicat LO, Jørn-Henning Eggum a reçu de nombreuses réactions de représentants des chantiers navals norvégiens selon lesquels la commande est allée à la Corée du Sud. Il craint que le ministère de la Défense ne commette à nouveau la même erreur avec le prochain grand projet, les nouveaux navires des garde-côtes.

Source : NTB scanpix / Norway.mw