Listhaug : - Dépend d'une bonne coopération avec la Turquie - 5
Listhaug : - En fonction de la bonne coopération avec la TurquieOslo.Immigration et Intégration Ministre Sylvi Listhaug. Photo : Håkon Mosvold Larsen / NTB scanpix

L’UE discute de mesures audacieuses, pense le ministre de l’Immigration et de l’Intégration, Sylvi Listhaug, et déclare que la Norvège suivra de près la discussion.
– Il est important de mettre en place des solutions qui limitent la traite des êtres humains et réduisent les pressions migratoires sur l’Europe. Les déclarations des dirigeants de l’UE hier soir montrent que l’UE discute de nouvelles mesures audacieuses qui pourraient contribuer à améliorer la situation, a déclaré Listhaug après le sommet entre l’UE et la Turquie de lundi.
Les dirigeants turcs et européens envisagent un éventuel programme de retour des migrants et des réfugiés des îles grecques vers la Turquie. En retour, l’UE fera venir des réfugiés syriens directement de Turquie.
– L’important pour nous est que les nouvelles mesures affecteront l’afflux vers l’Europe et la Norvège, déclare Listhaug dans une déclaration à l’agence de presse NTB.
Jeudi, le ministre de l’Immigration participera à une réunion des ministres de la Justice des pays de l’UE. Elle s’est précédemment déclarée favorable à un système de quotas européens s’il arrête d’autres types d’afflux de réfugiés.
– Pour l’Europe, il est essentiel de réduire la pression migratoire vers les frontières extérieures, de lutter contre le trafic, de contrôler qui franchit les frontières et de décider d’une répartition globale et ordonnée des responsabilités entre les pays européens, déclare Listhaug.
– (EN) Il est bon que les dirigeants européens fassent à présent tout leur possible pour y parvenir. Ils dépendent d’une bonne coopération avec la Turquie pour réussir.

Source : NTB scanpix / Norway\.mw