L'industrie du transport maritime peut réduire les émissions de 40 % - 3
Ministre du Climat et de l’Environnement Vidar Helgesen.Photo : regjeringen.no

La Norvège peut réduire de 40 % les émissions de gaz à effet de serre provenant du transport maritime intérieur, selon un nouveau rapport.
Aujourd’hui, le transport maritime en Norvège émet 3,4 milliards de tonnes de CO2 par an.
Ces émissions peuvent être réduites jusqu’à 40 % d’ici 2040 si l’industrie du transport maritime adopte de nouvelles technologies et passe suffisamment à des carburants alternatifs, indique un rapport que DNV GL a préparé pour le compte du ministère du Climat et de l’Environnement.
La solution inclut les biocarburants sur les cargos et les bateaux de pêche, les navires à passagers électriques et les ferries et les navires offshore engagés dans le GNL.
Le rapport conclut également que les mesures seront économiquement viables dans leur ensemble. De nombreuses mesures sont également rentables lorsqu’elles sont considérées isolément.
Aucune nouvelle mesure ne sera introduite, les calculs montrent cependant que les émissions du transport maritime en Norvège, au pire, pourraient augmenter de plus de 50 pour cent par rapport aux niveaux actuels jusqu’en 2040.

Le ministre du Climat et de l’Environnement, Vidar Helgesen, a déclaré que le gouvernement donnait la priorité au transport maritime respectueux de l’environnement.
– Le nouveau rapport indique que la navigation dans les eaux norvégiennes peut réduire considérablement les émissions de gaz à effet de serre. C’est une bonne base scientifique pour une politique climatique ambitieuse. Nous apporterons le rapport avec nous dans nos efforts pour faciliter des actions concrètes, a-t-il déclaré.

Source : NTb scanpix / Norway.mw

Superbe Balade en traineau avec des Huskies