La Norvège a un paragraphe contre les États étrangers fautifs - 3
drapeau norvégien

Il a attiré l’attention sur le fait que l’Allemagne enquêtera sur un comédien pour avoir insulté le président turc, mais violer des États étrangers par des « actes offensants » est également interdit en Norvège.

Selon le paragraphe, si une personne « dans ce pays viole l’État étranger en exerçant des violences ou en menaçant ou en abusant d’un représentant du », elle risque une amende ou jusqu’à un an de prison, écrit le journal Dagbladet en se référant à l’article 184a. du nouveau Code pénal. Mais bien qu’il soit possible d’être condamné pour cela, le seuil est élevé pour inculper et condamner quiconque, déclare l’avocate et chercheuse Anine Kierulf.
– Tant qu’ils ne se livrent pas à la diffamation directe, au discours de haine, aux menaces ou à l’incitation à la violence, les comédiens seront pour la plupart protégés par la liberté d’expression. Il y a une très grande place pour la satire politique.
En Allemagne, la Première ministre Angela Merkel a déclaré que l’humoriste Jan Böhmermann pourrait être poursuivi après son ridicule grossier dirigé contre le président turc Recep Tayyip Erdoğan. Le fait que le gouvernement doive décider si une affaire sera portée devant les tribunaux en raison d’une plainte de l’étranger est propre à l’Allemagne.
– En Norvège, il serait hors de question de contacter Erna Solberg pour qu’elle engage une action pénale. Nous avons une autorité de poursuite indépendante, a déclaré le juge de la Cour suprême Magnus Arvid Matningsdal.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

Source : NTB Norway\.mw / Norvège aujourd’hui