Solberg prêt à envisager un système contraignant pour la distribution des demandes d'asile - 3
Un bateau gonflable surpeuplé avec des réfugiés syriens dérive dans la mer Égée entre la Turquie et la Grèce après que son moteur est tombé en panne au large de l’île grecque de Kos.Photo REUTERS/Yannis Behrakis.

L’accord de Dublin profite à la Norvège, a déclaré la Première ministre Erna Solberg et elle est prête à envisager un système contraignant de répartition des demandeurs d’asile afin de le sauver.

Le système d’asile européen s’est effondré l’année dernière et des réformes majeures sont en cours dans l’UE. Cela signifie également des réformes majeures pour la Norvège.
La proposition en cours de discussion au sein de l’UE signifie qu’un système de répartition automatique des demandeurs d’asile entrera en vigueur lors des futures crises migratoires. Le plan doit maintenant être examiné et évalué par le gouvernement.
– Nous sommes disposés à y réfléchir, Erna Solberg (H dit sans vouloir encore conclure sur la proposition de quotas contraignants.
– Qu’il y ait un mécanisme volontaire ou une allocation fixe, nous n’avons pas encore décidé. Mais qu’il y ait un mécanisme qui entrera en vigueur si nécessaire, est conforme aux principes que nous avons indiqués, dit-elle à l’agence de presse NTB.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

Source : NTB scanpix / Norway\.mw