Des militants veulent jouer le vainqueur du concours de l'Eurovision devant l'ambassade de Russie - 3
L’Ukrainienne Jamala interprète sa chanson gagnante « 1944 » lors de la finale du concours Eurovision de la chanson à l’Ericsson Globe Arena à Stockholm, en Suède, le 14 mai 2016. TT News Agency/Maja Suslin/via REUTERS

Un groupe se faisant appeler le mouvement norvégien pour la démocratie a demandé à la police l’autorisation de jouer la chanson qui a remporté le concours de l’Eurovision, la chanson « 1944 » de Jamal, devant l’ambassade de Russie à Oslo mercredi.

DERNIÈRE: Activistes Jouer l’Eurovision-gagnant à la Russie Ambassade

Allez voir les Baleines en Catamaran

Le mercredi 18 mai marque le triste anniversaire de la déportation des Tatars de Crimée. La chanson de Jamala, dont le père est un Tatar de Crimée, peut être interprétée comme une critique de l’occupation russe de la Crimée.
Les Tatars ont régné sur la péninsule de la mer Noire de 1441 à 1783 lorsque les Russes ont conquis la Crimée. Le 18 mai 1944, Joseph Staline ordonna la déportation de tous les Tatars de Crimée, qui, selon lui, avaient collaboré avec les Allemands. Ils ont été autorisés à rentrer chez eux au milieu des années 1980.
Plusieurs politiciens russes considèrent la chanson et la victoire de l’Eurovision comme politiques. Frants Klintsevitsj, membre du Conseil de la Fédération de Russie, préconise d’envisager un boycott russe des finales en Ukraine l’année prochaine, selon l’agence de presse AFP.
– Ce n’est pas la chanteuse ukrainienne Jamala et sa chanson « 1944 » qui ont gagné. C’est la politique qui l’a emporté sur l’art, a-t-il déclaré aux médias locaux.
Sigurd Lydersen est l’organisateur en chef de la manifestation prévue ce mercredi après-midi. Il est un militant pacifiste norvégien, rédacteur en chef et titulaire d’un diplôme en russe. Lydersen est l’ancien chef de l’Association norvégienne pour la paix et a édité le magazine de l’organisation, la volonté de paix.

Source : NTB scanpix / Norway\.mw