Moins de personnes licenciées ou licenciées en juillet - 3
Plateforme pétrolière.Photo : pixabay.com

En juillet de cette année, Nav a reçu un total de 2 700 notifications de mises à pied et de licenciements possibles. C’est le chiffre mensuel le plus bas depuis 2014, mais au Rogaland, la situation est toujours mauvaise.

La crise pétrolière a frappé le Rogaland de plein fouet et le nombre de notifications de licenciements et de licenciements dans ce comté est plus de deux fois plus élevé que dans tout autre comté du pays, rapporte Nav.

En juillet, Nav Rogaland a reçu des avis de licenciement et de licenciement de plus de 1 000 personnes, une légère baisse par rapport au mois dernier, lorsqu’il avait reçu des avis indiquant que 1 163 personnes devaient être licenciées ou licenciées.

Près de la moitié des notifications reçues proviennent de la catégorie fabrication, mines et carrières, qui comprend l’industrie pétrolière .

– L’incertitude persiste sur le marché du travail dans certaines régions, mais nous constatons une amélioration progressive dans la plupart des endroits. Il est trop tôt pour dire si l’augmentation s’est arrêtée, mais la situation semble plus positive qu’il y a quelques mois, commente la directrice du Travail et des Affaires sociales, Sigrun Vågeng.

Seules les entreprises qui envisagent de licencier ou de licencier au moins dix employés doivent en informer Nav. L’agence utilise le terme « prévisions » car les notifications n’entraînent pas nécessairement des licenciements ou des licenciements.

Source : NTB scanpix / Norway.mw