Il est important de respecter le plan de cessation des hostilités pour la Syrie - 3

Les États-Unis et la Russie se sont mis d’accord sur un plan de cessation des hostilités à l’échelle nationale en Syrie.

« Je me félicite de cet accord dont nous avons besoin de toute urgence. C’est une chance longtemps recherchée que la communauté mondiale ne peut pas se permettre de manquer. J’encourage toutes les parties à œuvrer à la mise en œuvre de l’accord et à coopérer afin d’améliorer rapidement la situation humanitaire en Syrie », a déclaré le ministre des Affaires étrangères Børge Brende.

La cessation des hostilités devrait commencer au coucher du soleil lundi, début de la fête musulmane Id al-Adha. Le plan fournira un accès sans entrave à l’aide humanitaire aux Syriens dans le besoin, y compris dans la ville d’Alep et dans d’autres zones assiégées.

Découvrez un magnifique Fjord

« Il est désormais extrêmement important que la communauté internationale, et notamment les pays de la région, aillent dans la même direction et veillent à ce que l’accord soit mis en œuvre », a déclaré M. Brende. « Si le plan est mis en œuvre, ce serait une étape extrêmement importante vers la reprise rapide des négociations politiques et une éventuelle résolution du conflit. Je suis heureux que le négociateur en chef de l’ONU, Staffan de Mistura, prépare désormais le terrain pour des négociations politiques. L’objectif est de mettre un terme définitif à ce conflit dans les plus brefs délais. La Norvège soutient M. de Mistura dans sa tâche difficile.’

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

Les États-Unis et la Russie négocient depuis la mi-juillet après l’effondrement de la cessation des hostilités à partir de février. Le nouvel accord comprend également un accord selon lequel le régime d’Assad devrait mettre fin aux frappes aériennes contre certaines zones tenues par les rebelles afin que les États-Unis et la Russie puissent travailler ensemble dans la lutte contre les groupes terroristes ISIL et le Front al-Nosra.

La guerre en Syrie est entrée dans sa sixième année. Sur 23 millions d’habitants, 4,8 millions ont fui le pays, 6,1 millions sont des déplacés internes et 13,5 millions ont besoin d’une aide d’urgence. La Norvège est l’un des principaux contributeurs mondiaux à l’aide humanitaire à la Syrie et aux pays voisins touchés.