De moins en moins d'animaux sauvages dans le monde - 3

Chaque année, la population d’animaux sauvages diminue de 2 %. Depuis 1970, le nombre d’animaux dans le monde a diminué de plus de moitié, selon un nouveau rapport du WWF et de la Zoological Society of London.

Dans leur rapport conjoint, Living Planet, les chercheurs préviennent que les deux tiers de la population mondiale de poissons, d’oiseaux, d’amphibiens, de reptiles et de mammifères auront disparu d’ici 2020. Le rapport traite du nombre d’animaux et non du nombre d’espèces.

– Mais une telle tendance conduira à pousser un nombre croissant d’espèces au bord de l’extinction. Nous verrons probablement que davantage d’espèces disparaîtront de notre vivant, déclare la secrétaire générale Nina Jensen du WWF Norvège à l’agence de presse NTB.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

Impacts humains

Les chercheurs à l’origine du rapport ont suivi le développement de plus de 14 000 stocks de près de 4 000 espèces. La tendance est nette, le nombre d’animaux diminue. Ceci est largement dû à l’influence humaine.

Allez voir les Baleines en Catamaran

– Elle est due à l’altération des terres et à la destruction d’habitats, par exemple lorsque vous coupez des forêts ou détruisez des récifs coralliens.

Il s’agit de récolte, de chasse et de pêche illégale, de pollution et d’introduction d’espèces exotiques.

Le changement climatique, en tant que menace à la croissance la plus rapide, renforce également toutes les autres tendances sous-jacentes, déclare Jensen.

Systèmes d’eau douce vidés

Selon le rapport, la perte de diversité est la plus importante dans les lacs, les rivières et les zones humides. Les stocks de poissons et d’autres animaux dans les systèmes d’eau douce sont réduits de 81 pour cent.

– Cela a à voir avec la façon dont l’eau est utilisée et extraite des systèmes d’eau douce. Cela devient également de plus en plus fragmenté par la construction de barrages, explique le directeur de recherche Mike Barret, WWF.

Le rapport estime que le déclin de l’océan a été de 36 pour cent, alors qu’il y a 38 pour cent de moins d’animaux sauvages, d’oiseaux et d’insectes sur terre qu’en 1970.

Source : NTB scanpix / Norway.mw