Les pirates peuvent détourner la victoire aux élections islandaises - 3

Le Parti pirate islandais est sur le point d’entrer dans l’histoire en devenant le premier « Pirate » à remporter une élection nationale.

Dans le dernier sondage, le parti est en tête avec 22,6 % des voix. Cela signifie que plus d’un Islandais sur cinq cochera la case Parti pirate lors des prochaines élections du samedi 29 octobre.

Mais le parti au pouvoir actuel, le Parti de l’Indépendance, souffle dans le cou des « pirates » avec 21,1 pour cent dans les sondages. Le mouvement libéral – les Verts – pourrait également faire bonne figure, avec 18,6 % des voix.

Allez voir les Baleines en Catamaran

Le scrutin s’est déroulé du 14 au 19 octobre. Au total, on a demandé à 2 300 électeurs pour quel parti ils voteraient.

Découvrez un magnifique Fjord

stupéfait

Le Parti Pirate est déjà entré dans l’histoire en 2013 lorsqu’il a obtenu un peu plus de 5 % des voix, ce qui lui a donné trois représentants à l’Assemblée nationale – le seul pays au monde à le faire.

Les membres du parti sont une collection hétéroclite d’anarchistes, de hackers, de partisans de la liberté et de nerds du net. La politique a été adoptée par le biais de sondages sur Internet, une méthode que les pirates pensent que le gouvernement devrait adopter, écrit le Washington Post.

Le parti ne se définit ni comme faisant partie de la droite, ni de la gauche, mais comme un mouvement radical qui combine le meilleur des deux côtés, selon le Post.

Les formidables progrès dans les sondages étonnent également la poétesse, informaticienne et ancienne militante de WikiLeaks, Birgitta Jónsdóttir, qui a fondé le Parti Pirate en 2013.

« Pas question », répond-elle, lorsqu’on lui a demandé si elle avait vu par elle-même que le parti finirait si rapidement au gouvernement.

Source : NTB scanpix / Norway.mw