Les réfugiés syriens à Mourmansk souhaitent se rendre en Norvège ou en Finlande - 3
KIRKENES.Storskog poste frontière à la frontière russo-norvégienne. : Cornelius Poppe / NTB scanpix

A Mourmansk en Russie, près de la frontière avec la Finlande, il y a désormais plus de réfugiés syriens qui souhaitent se rendre en Norvège ou en Finlande.

Le site Internet russe ‘Flashnord’ écrit que 100 personnes ont été arrêtées jusqu’à présent par les gardes-frontières, tentant de traverser la frontière.

Superbe Balade en traineau avec des Huskies

NRK News a rencontré plusieurs réfugiés syriens à Mourmansk qui souhaitent rejoindre la Norvège ou la Finlande. Plusieurs d’entre eux ont reçu un préavis de 15 jours pour quitter la Russie.

Un interprète syrien, Nazir Ahmad, qui vit en Russie depuis 20 ans, estime qu’il pourrait y avoir jusqu’à 200 réfugiés en attente à Mourmansk.

Découvrez les Aurores Boréales

Il a déclaré que les gardes-frontières russes seraient confrontés à une situation différente de celle de l’année dernière.

« Il y en aura beaucoup plus que les 200 estimés qui se trouvent actuellement à Mourmansk, si quelqu’un réussit à obtenir l’asile en Finlande ou en Norvège », a prédit Ahmad.

L’automne dernier, 5 500 ont traversé la frontière entre la Norvège et la Russie, demandant l’asile en Norvège.

Le flux d’asile s’est arrêté lorsque la Norvège et la Russie ont accepté de modifier le libellé des documents que les demandeurs d’asile ont reçus des autorités norvégiennes.

Source : NTB scanpix / Norway.mw