Plate-forme Draugen.Photo : Jon Eeg / NTB / SCANPIX

La chute des prix du pétrole et la baisse du marché ont conduit Siemens Subsea à supprimer 95 postes en Norvège.

Par ailleurs, une soixantaine d’employés ont été touchés, a indiqué jeudi l’entreprise dans un communiqué.

– C’est une situation à laquelle nous avons été contraints de faire face. C’est un marché difficile depuis longtemps et beaucoup ont probablement vu des mises à pied et des licenciements se produire.

C’est néanmoins une situation difficile pour ceux qui sont désormais touchés, déclare le directeur de division Are Dahl de Siemens Subsea.

La raison des coupes sombres est un marqueur plus faible que celui craint en 2016 avec une chute des prix du pétrole de plus de 55% au cours des deux dernières années.

– Cela a entraîné une chute spectaculaire du marché et beaucoup moins de projets à venir comme prévu, a déclaré la société.

70 pour cent des coupes seront des licenciements, tandis que le reste sera des licenciements. Six sur dix qui doivent appartenir à l’administration et à la direction de l’entreprise, tandis que quatre sur dix sont du personnel technique.

Les réductions vont empirer les opérations à Kongsberg, où un total de 50 employés doivent partir. À Trondheim, 15 personnes seront licenciées, tandis que 25 seront licenciées et deux à trois licenciées à Bømlo. A Oslo, Bergen et Stavanger, une des deux personnes est touchée.

Source : NTB scanpix / Norway.mw