Toujours envoyer des demandeurs d'asile en Norvège - 3

228 demandeurs d’asile sont arrivés en Norvège en novembre. Il s’agit de l’un des chiffres d’arrivées les plus bas pour un seul mois jusqu’à présent cette année et du niveau le plus bas en près de 20 ans.

En avril et mai nous avons vu respectivement 229 et 227 demandes d’asile. Il s’agit du niveau le plus bas depuis 1997. Au total, cette année, 3 051 demandeurs d’asile sont venus en Norvège, selon les chiffres de la Direction de l’immigration (UDI) présentés lundi.

Les candidats viennent de 105 pays différents, mais plus de la moitié des 3 000 candidats provenaient de cinq pays seulement : la Syrie, l’Afghanistan, l’Érythrée, l’Irak et la Somalie.

Découvrez un magnifique Fjord

Environ 10 pour cent des demandeurs ont déclaré être des mineurs non accompagnés.

Découvrez les Aurores Boréales

L’année dernière, la proportion de mineurs non accompagnés était de 17%.

5200 candidatures restantes

Fin novembre, il y avait un total de 14 910 résidents dans les centres d’asile norvégiens. C’est moins de la moitié du nombre de fin d’année dernière.

Environ 15 pour cent ont reçu un rejet définitif de leur demande et se sont vu imposer une obligation de partir, tandis que 13 pour cent attendent les résultats de leur appel.

Une personne sur trois attend d’être attribuée à une commune, tandis que 5 200 personnes attendent que la demande soit traitée.

Au total, l’UDI a traité 21 704 demandes d’asile au cours des onze premiers mois de cette année. Le taux d’octroi est de 53 pour cent, le même que l’an dernier.

Cela signifie que 11 721 personnes ont obtenu un permis de séjour en Norvège. Près de deux sur trois de ce groupe sont syriens et environ 15 pour cent sont originaires d’Érythrée.

Source : NTB scanpix / Norway.mw

————–