Croissance régulière du nombre de passagers - Norway Today - 3
Bus.Photo Norvège Aujourd’hui Médias

Les transports publics ont augmenté de 9,2 millions de passagers entre le troisième trimestre 2015 et la même période en 2016, soit une augmentation globale de 6,8 %.

La croissance du nombre de passagers a toujours été bonne, que le transport soit routier, fluvial ou ferroviaire.

Allez voir les Baleines en Catamaran

Avec 5,9 millions d’embarquements supplémentaires au troisième trimestre 2016, les bus ont enregistré une croissance du nombre de passagers de 7,9 % par rapport à la même période l’année dernière. L’utilisation des bateaux à passagers, des tramways/métro et des chemins de fer a augmenté d’environ 6 %.

Gros revenus de billets pour le chemin de fer

Les passagers des chemins de fer ont payé près de 1,4 milliard de NOK au troisième trimestre 2016. Il s’agit d’une augmentation de 19,0 % par rapport à la même période l’année dernière et représente 41,8 % du total des ventes de billets pour les transports publics. En comparaison, les passagers ferroviaires ne représentaient que 13,4% du nombre total d’embarquements.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

Dans l’ensemble, les revenus des billets ont augmenté de 257 millions de NOK, ou 8,4 %, par rapport au troisième trimestre de 2015 et ont totalisé 3,3 milliards de NOK au troisième trimestre de 2016. L’industrie des bus a augmenté de 4,0 % au troisième trimestre de 2016 par rapport au même trimestre. période en 2015, tandis que la croissance du nombre de passagers dans le même temps était d’environ le double. Malgré le fait que les bateaux à passagers ont transporté 6,5 pour cent de plus, les recettes des passagers sont restées pratiquement inchangées. Le tramway/métro a enregistré 2 millions d’embarquements supplémentaires, mais les ventes de billets étaient toujours en baisse de 16,3 millions de NOK, soit -3,9 %.

Quartier atypique

Au cours du troisième trimestre, les adultes et les écoliers ont leurs vacances les plus longues, ce qui signifie que le nombre de déplacements professionnels et scolaires est considérablement réduit. Ce n’est que sur la mer que les vacances et les voyages d’agrément compensent ce déficit de transport régulier de passagers, mais l’utilisation du bateau est fortement affectée par les conditions météorologiques.

Source : SSB / Norvège aujourd’hui