La princesse héritière Mette-Marit critique la presse norvégienne - 3

La princesse héritière Mette-Marit réprimande une partie de la presse norvégienne à l’égard de son fils Marius Borg Høiby à l’occasion de ses 20 anse date d’anniversaire.

A l’occasion des 20 ans de son fils Marius Borg Høibye anniversaire, la princesse héritière Mette-Marit réprimande entre autres une partie de la presse norvégienne.

«Les dernières années ont été caractérisées par une tendance dont je, en tant que maman, préférerais bien sûr me passer. Marius a subi des pressions de la part de la presse norvégienne que je ne pense pas mériter », écrit la princesse héritière.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

Elle écrit que lorsque Marius était petit, ils avaient des journalistes qui se tenaient à l’extérieur de la maison. « Le journal télévisé de NRK nous a suivis lorsque nous sommes allés jouer à Frogner Park dans l’après-midi. Marius avait 3 ans. Même le magazine Se og Hør ne penserait pas à faire une telle chose à un enfant aujourd’hui. écrit la princesse héritière.

Découvrez un magnifique Fjord

Difficile à définir

La Maison Royale informe que Marius Borg Høiby n’a pas de rôle ou de mission officielle au sein de la Famille Royale, juste pour être naturellement présent lorsque c’est pour des raisons familiales.

« Compte tenu du désir de Marius Borg Høiby de vivre une vie à l’abri des regards, il n’aura plus sa propre page sur le site Web de la Maison royale », écrit la Maison royale.

Dans sa lettre ouverte, Mette-Marit écrit que Marius a toujours eu un rôle difficile à définir dans le domaine public.

« Marius est devenu un personnage public atypique lorsque nous avons choisi de nous marier, et il n’exerce aucune fonction officielle comme ses frères et sœurs. Il ne devrait pas avoir à assumer la responsabilité d’être une personnalité publique et n’est pas une personne publique », indique la lettre.

Voyager à l’étranger

Le 17 janviere Marius déménagera aux États-Unis et commencera une formation en administration des affaires en Californie. L’une des raisons pour lesquelles il voyage, c’est pour échapper à la presse norvégienne.

« Par conséquent, je supplie maintenant les médias norvégiens de le laisser sortir de l’œil du public, alors qu’une partie de la raison pour laquelle il a choisi d’étudier à l’étranger est à cause de cette raison même », écrit la princesse héritière.

J’espère sincèrement que les archétypes qui semblent caractériser une petite partie de l’interprétation des médias norvégiens de la vie d’un jeune de 20 ans rencontre une résistance, écrit la princesse héritière Mette-Marit.

Source : NTB scanpix / Norway.mw