La Norvège en tête - Norway Today - 3

Rapport de croissance du Forum économique mondial.

Aucun pays n’est aussi bon en croissance inclusive que la Norvège, selon un nouveau rapport du Forum économique mondial.

Dans un rapport que le Forum économique mondial (WEF) a publié avant le sommet de Davos du 17 au 20 janvier, l’accent est mis sur la façon dont les pays du monde peuvent non seulement augmenter la croissance, mais également augmenter la croissance inclusive.

Superbe Balade en traineau avec des Huskies

La croissance inclusive est une croissance économique qui offre des opportunités à l’ensemble de la population d’un pays et qui répartit équitablement les bénéfices.

Le rapport est la réponse du WEF à un défi majeur auquel les dirigeants mondiaux sont confrontés aujourd’hui : accroître la croissance économique et l’inclusion sociale, à un moment où les opportunités de nombreux pays en matière de politique monétaire et budgétaire sont limitées.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

Le rapport auquel E24 a eu accès comprend deux éléments principaux :

Un indice d’inclusion

Modèle pour parvenir à une croissance inclusive

L’indice est composé de douze indicateurs, qui fournissent une mesure plus complète du développement économique que le PIB.

Il comprend des mesures de la participation au travail et de la productivité, de l’espérance de vie, du revenu médian des ménages, de la pauvreté, en plus de l’objectif de durabilité.

La Norvège en tête

La Norvège est en tête des nations les plus inclusives au monde, selon l’indice.

Cette évolution reflète le succès de la Norvège à suivre une politique claire d’inclusion dans les processus de croissance, indique le rapport.

Le niveau de vie moyen est élevé et croissant, tandis que les disparités sont les plus faibles au monde.

Les auteurs écrivent que les points forts de la Norvège comprennent un degré élevé de mobilité sociale, un faible taux de chômage et une forte participation au marché du travail des femmes – avec des dispositions généreuses autour du congé parental et des garderies abordables, qui permettent aux femmes talentueuses de participer au travail.

Forts pouvoirs de négociation collective pour protéger les droits des travailleurs.

Source : VG / E24 / Norvège aujourd’hui