Hijab condamné un coiffeur fait appel devant la Cour suprême - 3
Stavanger.Merete Hodne.Photo.Carina Johansen / NTB Norway.mw

La coiffeuse Merete Hodne a fait appel de la condamnation qu’elle a reçue pour avoir refusé l’accès au salon Malika Bayan vêtue du hijab.

Désormais, le Comité d’appel de la Cour suprême décidera si la plus haute juridiction du pays doit entendre l’affaire, a déclaré NRK News.

Allez voir les Baleines en Catamaran

La raison en est qu’à l’automne 2015, Malika Bayan, portant le hijab, est entrée dans un salon de coiffure appartenant à Merete Hodne Bryne et a demandé combien cela coûterait de se teindre les cheveux. Bayan aurait été informée que Hodne « n’accepterait pas des gens comme elle ».

Hodne a nié avoir dit cela, mais a été condamné à une amende de 8 000 couronnes pour violation de la législation anti-discrimination. Ainsi se termina l’affaire devant le tribunal où Hodne fut condamné par les deux tribunaux.

Allez voir les Baleines en Catamaran

Le tribunal de district a ordonné à Hodne de payer 10 000 couronnes plus des frais de justice de 5 000 couronnes. Elle a interjeté appel devant la Cour d’appel, où l’amende a été réduite de 3 000 couronnes et elle n’aurait pas à payer les frais de justice de l’opposante.

La Cour d’appel a réduit le montant de l’amende car la cour d’appel « ne peut pas être entièrement exclu que la victime se soit rendue au salon pour voir comment l’accusé réagirait ».

Hodne n’a reconnu sa culpabilité ni devant le tribunal de district ni devant la cour d’appel.

Source : NTB scanpix / Norway.mw