La lettre de l'ambassade n'était pas à l'ordre du jour lorsque Brende a rencontré Lavrov - 3
Le ministre norvégien des Affaires étrangères Borge Brende.Photo.(Federico Gambarini/dpa via AP)

Lorsque le ministre des Affaires étrangères Brende a rencontré vendredi son homologue russe Sergueï Lavrov, la note acerbe de l’ambassade de Russie à Oslo n’a pas été mentionné.

Les deux ministres se sont rencontrés vendredi dans la ville allemande de Bonn et la note de trois pages de l’ambassade de Russie n’a pas été mentionnée par Lavrov, selon le journal VG.

Superbe Balade en traineau avec des Huskies

Brende a donc choisi de ne pas en parler non plus.

« Je n’ai pas eu l’impression qu’il était au courant de cette lettre », dit Brende.

Allez voir les Baleines en Catamaran

Sur trois pages, l’ambassade attaque verbalement les autorités norvégiennes et affirme qu’elles visent « à intimider le peuple norvégien avec une « menace » russe mythique et tentent ouvertement d’obtenir des fonds et des autorisations supplémentaires au détriment du bien-être, des droits et des libertés personnelles des citoyens norvégiens ».

« La partie russe a depuis plusieurs années fait prendre conscience à ses collègues norvégiens de l’état insatisfaisant des relations bilatérales », indique également le communiqué.

Brende et Lavrov ont cependant parlé de la prochaine visite de Brende en Russie en mars, sa première visite depuis 2014.

-« Il a dit qu’il appréciait que j’aille à Arkhangelsk », dit Brende.

Le président russe Vladimir Poutine pourrait également assister à la réunion de mars.

Il n’y a pas de rencontre formelle prévue entre Brende et Poutine, mais si l’occasion se présente, il ne sera « pas contre nature » d’échanger des salutations avec le président, a déclaré le ministre des Affaires étrangères.