Søreide dit que la Norvège enverra un signal au monde sur la péninsule coréenne - 3

La ministre des Affaires étrangères, Ine Eriksen Søreide de Høyre (H) rencontre mardi des collègues de 19 pays à Vancouver, Canada, pour discuter de la sécurité et de la stabilité dans la péninsule coréenne.

Le Canada et les États-Unis accueilleront la réunion des ministres des Affaires étrangères mardi.

« Les ministres des Affaires étrangères du monde entier se réuniront pour montrer leur unité dans leur opposition aux actes dangereux et illégaux de la Corée du Nord et pour renforcer les efforts diplomatiques visant à faire de la péninsule coréenne une zone dénucléarisée, sûre et prospère », a déclaré un ministre des Affaires étrangères canadien. Déclaration du ministère.

Superbe Balade en traineau avec des Huskies

« Les ministres des Affaires étrangères discuteront également de la manière dont l’impact des sanctions mondiales peut être renforcé », indique le communiqué.

Superbe Balade en traineau avec des Huskies

La Norvège fait partie des 20 pays qui participeront à la réunion. La Chine s’est vu proposer d’être présente sur la touche, mais a dit non, selon les médias canadiens.

« Signaux clairs »

« La Norvège enverra des signaux clairs aux pays alliés, et à la communauté mondiale, que nous sommes sérieusement confrontés aux défis de sécurité dans la péninsule coréenne, dans la région et dans le monde », a déclaré Søreide.

« Les programmes nucléaires et de missiles de la Corée du Nord pourraient également avoir des effets dévastateurs sur les traités mondiaux de non-prolifération. Avec la situation tendue que nous vivons aujourd’hui autour de la question de la Corée du Nord, il est important de trouver une solution politique », a-t-elle déclaré.

Søreide profitera également de son séjour à Vancouver pour mener des entretiens bilatéraux avec des collègues d’autres pays.

Pourparlers de paix

Lors de sa visite aux États-Unis la semaine dernière, Søreide a déclaré que la Norvège a pour tradition de dire oui aux demandes de pourparlers de paix.

« Si les parties veulent que la Norvège joue un rôle dans la facilitation des conversations, alors nous avons une tradition à apporter. Mais nous ne sommes pas là uniquement à cause de problèmes d’actualité maintenant », a déclaré Søreide à NTB News après la réunion de jeudi avec le secrétaire d’État américain, Rex Tillerson, à Washington.

« La Norvège a beaucoup soutenu nos efforts de lutte contre le terrorisme et l’EI, et a envoyé le bon message à la Corée du Nord », a déclaré Tillerson.

Il n’a pas répondu aux questions sur ce qu’il espère que la Norvège pourra apporter lors de la réunion de Vancouver.

Après la réunion à Washington, Søreide a déclaré qu’il n’y avait pas de demandes spécifiques de la partie américaine liées à cette question.

© NTB Norway.mw / La Norvège aujourd’hui