La Norvège fournit 64 millions de NOK pour les efforts visant à prévenir la famine en Somalie - 3

La Somalie a de nouveau été frappée par une grave sécheresse, qui pourrait rapidement se transformer en famine.

« Une grande partie de la population est touchée par la sécheresse et plus de six millions de personnes ont besoin d’une aide alimentaire. La Norvège augmente désormais son soutien aux efforts humanitaires dans le pays de 64 millions de NOK, afin d’éviter que la situation ne se transforme en une nouvelle famine à grande échelle », a déclaré le ministre des Affaires étrangères Børge Brende.

Quelques années seulement après la grande famine de 2011, la Somalie a de nouveau été frappée par la sécheresse. Cette fois, la sécheresse affecte presque tout le pays et menace donc un plus grand nombre de personnes et d’animaux qu’il y a six ans. Au cours des derniers mois, la situation humanitaire s’est dramatiquement détériorée. Quelque 6,2 millions de personnes n’ont pas assez de nourriture et la situation est critique pour environ la moitié d’entre elles, selon l’ONU.

Découvrez les Aurores Boréales

« La crise s’intensifie rapidement. Selon des informations inquiétantes, un nombre croissant de personnes sont confrontées à des pénuries de nourriture et d’eau, les principaux fleuves s’assèchent et le bétail et d’autres animaux meurent », a déclaré M. Brende.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

Les fonds supplémentaires de la Norvège seront acheminés par l’intermédiaire des Nations Unies, du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) et d’organisations humanitaires norvégiennes qui ont de nombreuses années d’expérience de travail en Somalie.

‘Je suis heureux que le président nouvellement élu de la Somalie, Mohamed Abdullahi ‘Farmajo’ Mohamed, ait déclaré que fournir un soutien aux personnes touchées par la sécheresse est sa priorité numéro un. Il est essentiel de s’assurer que les personnes qui ont besoin d’aide aient effectivement accès à l’aide. La situation sécuritaire instable et le conflit armé continuent de causer des problèmes considérables, notamment dans les zones les plus durement touchées qui ont également le plus besoin d’aide», a déclaré M. Brende.

L’une des leçons tirées de la famine de 2011 est qu’il est crucial de fournir une aide humanitaire le plus rapidement possible pour prévenir la maladie, la souffrance et la mort de faim. On estime que 260 000 personnes sont mortes de faim en 2011. La crise a forcé plusieurs centaines de milliers de personnes à fuir leurs foyers et a encore aggravé la crise des réfugiés dans les pays voisins de la Somalie, le Kenya et l’Éthiopie.

L’année dernière, la Norvège a fourni près de 400 millions de NOK d’aide à la Somalie. Cela comprenait le soutien aux efforts visant à promouvoir la sécurité alimentaire par le biais du Programme alimentaire mondial et de l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR). La Norvège fournit également un financement par le biais du Fonds central d’intervention d’urgence des Nations Unies (Cerf), qui a alloué 150 millions de couronnes norvégiennes à la Somalie pour 2017.